Artefake
Accueil du site   ZIGMUND FOLLIES / Philippe GENTY

ZIGMUND FOLLIES / Philippe GENTY

Jeux de mots, jeux de mains (Paris le 15/12/2006).

Temps de lecture : 3 min 10 sec

Crée en 1984, ce spectacle pour quatre mains n’a rien perdu de sa puissance évocatrice. Seule pièce parlante de la compagnie Philippe Genty, elle est devenue au fil des années une référence mondiale. Adaptée aux années 2000, « Zigmund Follies » est d’une incroyable audace tant elle parle à notre inconscient utilisant les jeux de mots comme moteur de l’action.

L’histoire : Un conteur découvre avec effroi que sa main gauche, depuis quelques temps, fouille ses poches...son portefeuille...ouvre ses lettres...ses tiroirs... Il la surprend même en train de tourner sa veste. Celle-ci l’entraîne par accident à « l’intérieur » après avoir traversé au péril de sa vie une fermeture. La sinistre fermeture éclair ! Au cours d’une poursuite effrénée entre lui et sa main gauche, il rencontre Félix Nial de la police secrète, égaré dans l’un de ses déguisements (la main droite du Ministre de l’intérieur). Il se perd dans une fausse perspective en empruntant des lignes de fuite pour plonger au fond d’un trou de mémoire aux confins de la mer des souvenirs. Sa main droite est-elle complice ? Joue t’elle un double jeu ? Pourquoi se trouve-t-elle continuellement sur son chemin ? Si c’est un double jeu, il lui va comme un gant ! Notre compteur trouvera-t-il le moyen de s’en débarrasser ? Pourra-t-il rattraper sa main gauche ? Autant d’énigmes qui trouvent leurs réponses dans « Zigmund Follies ».

Cette partition fantastique est interprétée par deux manipulateurs virtuoses, Eric De Sarria et Philippe Richard. 20 doigts, 20 personnalités, 20 tempéraments qui se complètent comme les doigts de la main. La précision des mouvements donne aux personnages et aux objets une âme troublante. La performance des manipulateurs est d’autant plus remarquable qu’elle est entièrement basée sur la coordonnance des mouvements, sur l’enchaînement des saynètes. Il n’y a aucuns faux pas dans la fluidité de l’action. Car il s’agit bien ici « d’un film d’action », un polar où le suspense est omniprésent. Les mots sont la matière première du spectacle. C’est par eux que l’intrigue avance, que les personnages se créent. Une association de mots, et c’est parti pour une hallucinante parade verbale. En plus d’être manipulateurs, les deux marionnettistes sont également imitateurs. Changer de main et changer de voix en même temps, c’est ce qui rend les saynètes hilarantes. On s’amuse à entendre bégayer le détective Félix Nial (l’agent secret si bien déguisé qu’il ne se reconnaît plus) ou à savourer les périples d’une doctoresse sexuelle, d’un capitaine fantasmatique, et d’un ministre autoritaire qui s’occupe des affaires intérieures ! Tous ces personnages insolites ont comme cousins ceux d’ « Alice au Pays des merveilles », et renvoient ainsi à l’univers de Lewis Carroll.

C’est un plaisir sonore et visuel. L’image que nous renvoie le metteur en scène est une rêverie surréaliste, une errance à travers les espaces de l’inconscient, du rêve et de la réalité. Tout repose sur l’interprétation des mains, et quelques éléments de décors viennent compléter les tableaux à l’image de ces « colonnes de la presse », véritable ligne de fuite où les marionnettistes s’amusent à animer des personnages et des objets en carton par un système de tirettes. On plonge alors dans les jeux optiques du XVIII ème siècle. Philippe Genty est un adepte de l’illusion, des jeux de perspectives qui permettent toutes les audaces et qui sont surtout en rapport direct avec « la science des rêves » et la psychanalyse. « Zigmund Follies » est un voyage au fond d’un trou de mémoire, la perdition d’un névrosé, une parabole de la thérapie individualiste digne de Freud.

A lire :
- La fin des terres.
- La pelle du large.

A voir :
- Le théâtre noir de Philippe Genty.

A visiter :
- Le site de la compagnie Philippe Genty

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 19 mai 2016.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA