Artefake
Accueil du site   Simon DRAKE

Simon DRAKE

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

J’ai commencé très jeune à l’âge de 7 ou 8 ans. J’avais des problèmes d’audition et j’ai très vite été attiré par le travail visuel, et en particulier la magie et le mime. Je suis devenu un bon cascadeur comme Buster Keaton qui tombait dans les escaliers.

Etant enfant, chaque semaine pendant les vacances, je voulais visiter les quatre boutiques de magie de Londres et regarder travailler des magiciens comme : Tony Corinda à Tottenham Ct Rd, Val Andrews à Carnaby Market, Patrick page chez Davenport et David Cronin au dernier étage de chez Harrods. Sur le moment, je ne savais pas qu’ils étaient parmi les meilleurs magiciens du pays et plus tard, Patrick et Val finiront par travailler pour moi.

Dans les années 1990, J’ai mis au point le programme télé Secret Cabaret pour Channel 4, où je faisais beaucoup de cascades très dangereuses, notamment en étant suspendu par le cou, travaillant avec le feu, avec une guillotine, des poignards et des fusils ; un show extrême.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

J’ai surtout appris avec des livres de magie de la bibliothèque jusqu’à ce que je vois Patrick Page effectuer le tour de la canne dansante contre la fenêtre de la vieille boutique Davenports. Je n’avais pas suffisamment d’argent pour acheter cet effet, mais comme j’avais vu la méthode, j’ai commencé à la pratiquer moi-même. Cette canne est toujours en ma possession et, par chance, je l’ai faite parfaitement rééquilibrée. Elle est encore le meilleur tour que je n’ai jamais fait.

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Je suis un artiste de scène et j’obéis aux anciennes règles de mise en scène : stimulation, battements et timing. Aujourd’hui, je travaille uniquement (en dehors de très rares occasions) dans mon propre théâtre entièrement consacré à la magie appelée Simon Drake’s House of Magic ouvert depuis 1996. Il est situé dans la partie la plus ancienne de Londres dans un ancien bâtiment de 200 ans. Nous travaillons pour des soirées privées, mais aussi en public avec un spectacle donné une fois par mois. Chaque événement dure 6 heures : c’est beaucoup plus qu’un simple spectacle de magie.

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

David Devant, Cardini, Dante, Silvano, Robert-Houdin, Fred Kaps, Okito, Channing Pollock, Cyril Takayama. J’aurais aimé rencontrer beaucoup d’entre eux et en particulier Dante.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

Un travail original dans des numéros visuels de magie de scène ou de manipulations. Dernièrement, j’ai vu beaucoup de très bons manipulateurs d’Extrême-Orient. Ils ont une capacité technique incroyable, mais quelque chose manque ; peut-être dans le style de présentation qui est quelque peu affecté et posé. Leurs compétences techniques éclipsent leur jeu d’acteur, qui semble avoir été négligé pour la plupart.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Pour la magie, essentiellement des magiciens français d’un temps lointain : Robert-Houdin et Buatier de Kolta.

Pour la musique : Peter Gabriel et Arthur Brown, qui ont tous deux eu une énorme influence sur mon travail visuel et musical.

Simon Drake, conseillé en magie d’Harvey Keitel dans le rôle d’Houdini dans le film FairyTale A True Story (1997).

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Étudier tout ce qui permet de valoriser vos compétences dans la mise en scène, la danse, la coordination et le mime. Lire, lire, et relire des livres de magie. Trouver l’effet qui vous convient et le pratiquer, le pratiquer et le pratiquer encore !

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

La magie suit les tendances, et aujourd’hui, une de ces tendances c’est la télévision. Au Royaume-Uni, c’est la magie de rue, que je ne trouve pas intéressante. Beaucoup trop de trucages caméra et la surutilisation de compères. C’est un travail paresseux qui ne donne pas une bonne image de notre métier dans son ensemble.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

Je construis des automates et je passe de très longues heures dans mon atelier à les fabriquer. Cela me prend environ 3 mois pour en faire un. J’en ai offert un à la chanteuse Kate Bush représentant le fantôme d’Houdini sous les traits d’un jeune homme apparaissant devant sa veuve. Ces automates sont tous visibles à la House of Magic.

- Interview réalisée en juillet 2015.

A visiter :
- Simon Drake’s House of Magic.

A voir :
- House of Magic on NHK TV.
- Silhouette Routine.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 30 septembre 2016.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA