Artefake

RUA

Paul Gleeson.

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

J’ai commencé la magie et le mentalisme quand j’avais 18 ans, après un très mauvais accident dû à un numéro utilisant du feu qui m’a laissé hospitaliser pendant un long moment. Quand j’étais à l’hôpital, un ami m’a donné un livre sur des tours de cartes, et tout a vraiment commencé à partir de là !

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

Une fois que mes mains étaient guéries, j’ai attrapé un jeu de cartes, et je ne les ai plus jamais lâchées depuis. Le mentalisme est venu un peu plus tard de part mon très grand intérêt pour la psychologie et la façon dont les gens pensent.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

Quand j’ai commencé, la star de la télé irlandaise et le mentaliste de l’année Keith Barry a toujours eu beaucoup de temps à m’accorder et m’a donné beaucoup de bons conseils (encore aujourd’hui). Il a aidé beaucoup de gens et n’a que très rarement obtenu la reconnaissance qu’il méritait. J’ai aussi travaillé avec un grand mentaliste nommé Paul Brook qui a changé ma façon de penser à propos de cette discipline en m’apprenant comment les routines doivent être structurées. En Irlande, deux autres magiciens m’ont donné de bons conseils : Steve Thompson et Joe Daly, je leur dois beaucoup à eux aussi ! Mais ne leur dites pas !

Ma plus grande opportunité fut ma propre série TV en Irlande, qui a duré pendant 10 épisodes et m’a ouverte beaucoup de portes dans l’industrie télévisuelle. Une autre expérience incroyable fut de me produire en direct sur l’un de nos plus grands talk shows du pays devant 450 000 personnes !

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

J’ai travaillé dans toutes les conditions que vous pouvez imaginer ! J’aime jouer sur scène, tout autant qu’en Close-up. Mais je crois que je préfère l’intimité d’une performance en magie rapprochée et la lecture de pensée devant un petit groupe.

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

Tous les noms que je vais citer ci dessous ont, en quelque sorte, eu une énorme influence sur moi : Derren Brown, Keith Barry, David Blaine, Joshua Jay, Wayne Houchin, Daniel Garcia, Luis de Matos, Eric Mead, Callen Morelli et Benjamin Earl.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

J’adore l’escapologie. Je ne pense pas que cette discipline soit bien exécutée à la télévision en ce moment, alors j’ai essayé de changer cela dans ma propre série télé. Je suis également un gars qui aime les cartes et j’adore les tours de manipulations ! Cela dit, la majorité de ma série TV est fondée sur le mentalisme, j’ai donc essayé de créer une partie de mon propre répertoire et de mettre ma touche personnelle sur certaines choses existantes.

Quelles sont vos influences artistiques ?

La musique et les films jouent le plus grand rôle dans mon processus créatif. Les films peuvent m’inspirer un nouveau tour d’évasion ou une routine, et la musique m’aide à imaginer comment les choses vont rendre à la télévision !

J’aime aussi l’art subversif comme le travail de Banksy - il m’aide à penser en dehors des cadres préétablis.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

La pratique ne rend pas parfait. La pratique parfaite rend parfait. J’essaye toujours de répéter quand j’ai du temps libre que ce soit pour une petite ou une grande soirée, du close-up ou de la scène.

Essayez de vous inspirer d’autres choses que de la magie. Allez voir autant de spectacles théâtraux que possible. Travaillez sérieusement votre personnage et la présentation de vos routines. Trop de magiciens, de nos jours, essayent de faire les choses comme David Blaine, qui ne fonctionne que pour Blaine lui-même parce qu’il a créé SON personnage. N’ayez pas peur d’être vous-même lorsque vous travaillez.

Je ne fais pas partie de clubs ou de sociétés magiques, mais j’ai appris énormément de choses de ces associations de magiciens que je recommande vivement.

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

Je pense que la magie aujourd’hui vit une situation étrange. Parce que certains magiciens de télévision ont utilisé des comédiens dans leurs émissions, des compères, ou que les techniques de montage sont malhonnêtes, je pense que nous avons perdu la confiance du public.

Il est essentiel que nous retrouvions cette confiance si nous voulons faire progresser les émissions de magie à la télévision. Cela dit, je crois fermement que des gens comme Derren Brown et David Blaine font un travail fantastique en maintenant un niveau de mise en scène incroyable. La magie et le mentalisme vivent grâce à leurs brillants travaux télévisuels.

L’activité professionnelle de la magie se porte très bien en ce moment, mais je pense que beaucoup de jeunes artistes sont en train de mettre sur le marché des produits pas assez préparés qui ne sont pas une bonne chose. Il faudrait qu’ils ralentissent un peu l’offre. Les bandes annonces de nouveaux effets sont souvent trop ridicules pour être honnêtes, mais c’est juste mon avis…

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

La culture est essentielle dans l’exercice de la magie pour un individu, et je pourrais écrire une longue dissertation sur ce sujet si seulement j’avais le temps ! La culture doit être visible et évidente dans la personnalité et le personnage de l’interprète.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

J’aime garder la forme, lire et regarder autant de films que possible !

- Interview réalisée en octobre 2014.

A visiter :
- Le site de RUA.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 22 décembre 2016.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA