Artefake
Accueil du site   RAMESES

RAMESES

Albert Marchinski (1876-1930).

Le spectaculaire numéro de magie égyptienne de Rameses, comme beaucoup d’autres, acquit une considérable renommée dans les premières années du XXe siècle, mais, avec le déclin du music-hall et des variétés, il sombra dans l’oubli.

Le britannique Albert Marchinski était issu d’une famille de bouchers cachères de l’Est End de Londres, et, avant de se lancer dans le métier de magicien, il avait été acteur yiddish. Quand il décida de quitter la profession d’acteur et de devenir artiste de music-hall, il eut la chance d’obtenir que l’épouse d’un certain professeur Harcourt lui vende à peu de frais les « trucs » de son mari.

En plus de ces tours, il décida de créer un numéro avec des décors et des costumes égyptiens, dans lequel il jouerait le rôle d’un grand prêtre. Albert Marchinski devint donc Rameses, le grand magicien égyptien car les music-halls étaient déjà remplis d’illusionnistes « chinois ». Annoncé comme « le grand producteur égyptien des merveilles » ou « le mystique d’Orient », assisté par sa femme et ses deux frères, Rameses améliore peu à peu ses exploits jusqu’à ce qu’ils soient parmi les plus populaires et les plus appréciés de son époque. Le clou de son luxueux spectacle était une illusion de crémation (une femme brûlée en public renaissait de ses cendres).

En 1910 un imprésario de théâtre américain, Martin Beck (qui avait très bien réussi en faisant travailler Houdini), engagea Rameses pour faire une tournée aux Etats-Unis. Il commença à l’Orpheum théâtre de Denver, dans le Colorado, le 31 juillet 1910, et devait terminer sa tournée à New Orléans en février 1911. Mais il eut tant de succès que deux ans plus tard il tournait encore. En avril 1914, il était de retour en Angleterre et donnait une représentation commandée par la Cour.

En 1917, Rameses, avec l’argent qu’il avait gagné dans ses tournées, acheta l’Empire Théâtre, à Southend-on-Sea, ou il monta entre autre Marchandises avariées, pièce qui fut alors très controversée. Son expérience théâtrale ne fut pas concluante et au bout de cette année-là, il retourna au music-hall. Vers la fin de sa vie, il ne jouait que de "petits tours de magie" au lieu des numéros spectaculaires comme ceux qu’il présentait souvent du temps de sa splendeur.

Sur l’affiche The Eastern Mystic, on voit Rameses et sa suite devant les pyramides et une oie assez imprévue (on ne se serait pas attendu à voir cet animal en plein désert égyptien). En fait dans son numéro il faisait apparaître une jeune fille et une oie d’une structure pyramidale. L’oie était hypnotisée, et on la réveillait après que Rameses avait fait quelques tours de magie. La boule et le madrier que porte le personnage derrière lui représentent la Boule de Golliwog, numéro bien connu à l’époque et qui fut créé par David Devant. Il s’agissait d’une boule montant et descendant le long du madrier, défiant en apparence les lois de la gravité.

Copyright : Msgr Vincent Foy et The Magic Circle Collection. Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 30 mai 2017.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA