Artefake
Accueil du site   Petit Recueil des CITATIONS MAGIQUES 4

Petit Recueil des CITATIONS MAGIQUES 4

La Psychologie.

1. L’important n’est pas ce que vous faites, mais ce que le public croit que vous faites. (Pierre Edernac)

2. Dans l’art de l’illusionniste, il entre au moins 95% de psychologie (Henning Nelms)

3. C’est parce que le cerveau a tant de choses à « observer » que l’illusion est possible.

4. Plus un individu est intelligent plus il utilise son cerveau à la place de ses yeux ; ainsi il se trompe lui-même.

5. L’illusionniste cherche d’abord à réveiller chez l’autre le désir, un désir de s’intéresser à une vérité qu’il cache, un désir d’analyses, d’explications. Désir auquel l’illusionniste ne va pas répondre car ce qui l’intéresse c’est juste l’émergence du désir chez l’autre. L’illusionniste tire sa jouissance du défaut de l’analyse de l’autre. (Jean Gabirot)

6. Le public accorde de l’importance à quelque chose si vous-même y accordez de l’importance ; et inversement. (Pierre Edernac)

7. Quand on croit avoir compris, c’est sûrement que l’on s’est trompé. (Jacques Lacan)

8. Diriger les regards et maintenir l’attention, amplifie, clarifie et simplifie l’effet. (Gary Kurtz)

9. Entre deux objets qui se déplacent en même temps, l’œil humain ne peut faire autrement que de suivre celui des deux qui se déplace le plus vite. (Ascanio)

10. Un grand geste motivé en cache un petit.

11. Ce qui trahit l’intention du magicien, c’est le changement de procédure (par exemple un mélange ou un forçage) ou alors son attitude qui devient tout à coup moins aisé, plus calculée. (Thomas Hierling)

12. Il faudra toujours habituer le public, quand vous ferez une manipulation, en faisant avant le mouvement vrai de la même manière, afin de ne pas attirer l’attention lorsque vous la réaliser de cette façon. Habituer les gens à des procédés identiques pour mieux les tromper. Faire en sorte qu’il n’y est pas de parenthèse entre la situation initiale et la situation finale car cela détruit l’effet magique. (Ascanio)

13. Le naturel est la condition sine qua non pour réussir à créer parfaitement quelque illusion que ce soit. L’un des premier principe essentiel de l’illusionnisme, consistera donc à faire croire que, parmi une série de gestes naturels, celui qui est accompli en vue d’une manipulation subreptice, est également aussi naturel que les autres. (Jean Hladik)

14. Si on effectue le subterfuge, et si tout de suite après, l’effet magique se produit, ce n’est pas bon. Il faut retarder ce moment en utilisant des parenthèses. (Ascanio)

15. Le cerveau n’enregistre pas une action motivée qui est faite « en passant ». Par exemple, si vous annoncez que vous allez ouvrir la fenêtre, l’esprit n’enregistre pas que vous avez tirez le rideau avant. (Ascanio)

16. Construire le tour de telle façon qu’il n’y est pas à se presser à un moment donné et qu’il puisse se faire lentement. Le choc est beaucoup plus fort, lorsque arrive l’effet final. (Ascanio)

17. Il faut toujours effectuer le mouvement trompeur, non pas pendant une action finale, mais au cours d’une action en transit (exemple : montrer une carte). Chaque fois qu’il faut faire un mouvement trompeur, on doit préalablement essayer d’amorcer un mouvement avec l’autre main, accorder à l’union du regard, du geste et du boniment qui constituent la « misdirection ». Car le cerveau humain ne peut pas se concentrer sur deux choses à la fois (l’étonnement ou la surprise sont d’excellents moments pour réaliser des passes secrètes). (Ascanio)

18. Diriger avec votre tête et votre corps suivra. Diriger avec votre corps et le public suivra. (Gary Kurtz)

19. La « misdirection » n’est pas une couverture qui permet de réaliser des passes magiques mais plutôt un moyen d’éliminer la suspicion de l’esprit des spectateurs. Quand il n’y a plus de suspicion et que la suspension du refus de croire est acquise, la magie opère. (Gary Kurtz)

20. Focaliser les regards est indispensable au succès de la performance magique. Etablir un vrai contact et le maintenir (force du regard, de la voix et de la gestuelle) . Diriger l’attention sur les éléments importants et l’effet magique. La « misdirection » se fera plus facilement, voir d’elle-même. (Gary Kurtz)

21. Pour réaliser un mouvement secret il faut profiter de l’effet de surprise (où le cerveau du spectateur « s’arrête » momentanément) qui laisse entre 1 à 6 secondes l’exécution possible. Ce mouvement doit être réalisé d’une façon relax (sur un temps faible) au moment approprié (ressenti personnel ) par l’évaluation des moments de « distractions ». (Gary Kurtz)

22. Orienter au maximum le public vers des fausses pistes ; ainsi il sera concentré sur un mauvais endroit, laissant le magicien effectuer tranquillement ses passes secrètes.

23. Il y a plusieurs méthodes pour détourner le regard du spectateur des mains du magicien : poser une question / interpeller les gens par leur nom / combiner les deux : Monsieur, quel est votre nom ? / donner une occupation à un spectateur pour focaliser les regards sur lui / intéresser verbalement l’audience par des propos ayant de l’intérêt / impliquer l’audience un maximum pour délocaliser le centre d’intérêt ailleurs / utiliser le contact physique. C’est par l’interactivité collective que la « misdirection » est possible. (Gary Kurtz)

24. Pour supprimer la suspicion de l’audience, accorder un temps nécessaire entre le mouvement que vous avez fait secrètement et la révélation qui en découle. Retarder au maximum le climax. (Gary Kurtz)

25. Quand vous voulez que le public regarde quelque chose, il faut le regarder aussi. Quand vous voulez qu’il vous regarde, regardez le. (John Ramsey)

26. Ne jamais croire une personne qui ne vous regarde pas dans les yeux.

27. Il faut croire à ce que l’on fait pour réussir à mystifier les gens.

28. il faut avoir la conviction de « faire croire ». Il faut croire dur comme fer à ce que l’on dit ; se doit être « du pain blanc » pour le public. (Dominique Duvivier)

29. Il faut croire à sa magie avant d’espérer pouvoir convaincre le public grâce à la cohérence (élaborer le rôle que l’on tient, ses sentiments, ses pensées). (Henning Nelms)

30. « Le miracle » se produit dans l’inconscient du spectateur (l’inconscient collectif : l’argent, la mort, l’amour, la santé...) si et seulement si le magicien est présent (mentalement), si il vit son tour (au présent) et qu’il y croit dure comme fer. Ainsi on fuit le rationnel qui tue la magie.

31. Il y a le tour (la comète) et il y a après le tour (la queue de la comète). Lorsque la magie s’installe, elle ne disparaît pas avec la fin du spectacle ; elle imprègne l’esprit du spectateur. (Juan Tamariz)

32. L’émerveillement, le rêve de la chose impossible est en chacun de nous, même chez les gens les plus cartésiens. Mais il faut avoir cette sensation d’émerveillement soi-même pour la faire vivre aux autres. (Jacques Delord)

33. Diriger l’attention mais aussi l’inattention, par exemple en rendant ses mains psychologiquement invisibles par des subtilités, des mouvements naturels et de la complétude. Ainsi, l’expérience magique sera renforcée. (Lawrence Hass)

34. Mystifie-moi, je suis étonné sur le moment. Amuse-moi et je me rappellerai de toi pendant très longtemps. (Alfred Hitchcock)

- Cinquième Partie : PRINCIPES.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 25 novembre 2015.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA