Artefake
Accueil du site   Petit Recueil des CITATIONS MAGIQUES 2

Petit Recueil des CITATIONS MAGIQUES 2

Le Magicien.

1. Il faut d’emblée convaincre les spectateurs que ce que vous savez faire avec un jeu de carte est sans commune mesure avec les tours de l’oncle Alfred. (Thomas Hierling)

2. Le magicien doit plaire pour réussir. Il est plus important que ses tours. (Edward Maurice)

3. Le succès ne dépend pas seulement de ce que vous faites, mais surtout de la façon dont vous le faites. (M.W. Kauffmann)

4. La première qualité d’un magicien c’est d’avoir envie de donner énormément d’amour, de plaisir, d’amusement, de divertissement à ses spectateurs. Alors la prestidigitation n’est qu’un prétexte.

5. Le pro c’est celui qui sait réfréner son envie de montrer à tout prix un tour de plus qui risque de détruire la chute qu’il vient de produire. (Jean Merlin)

6. Il faut servir la magie avant de se servir de la magie. (Sylvain Mirouf)

7. Il faut démystifier pour mieux mystifier. (Dominique Duvivier)

8. Rester naturel. La technique et le texte doivent être des automatismes. Il faut se concentrer au maximum sur la relation que l’on entretient avec le public, l’instant présent : être humain et vivre sa magie.

9. Tous signes d’habileté vont à l’encontre de la magie. Les fioritures utilisées ancrent dans l’esprit des spectateurs que le magicien sais manipuler ; qu’il contrôle la situation sur tout. Cette habileté nouvelle rend par la suite rationnel tout effet. L’exploit perd de son sens magique pour dériver vers la technique.

10. Certains magiciens se spécialisent dans les effets créant l’illusion d’une grande adresse manuelle. Dans tous les autres types d’illusion, votre dextérité doit rester un secret jalousement gardé. Ainsi, longtemps que les spectateurs ignorent que vous possédez une adresse manuelle hors du commun, vous pouvez donner l’impression de faire des miracles. Si vous exhibez votre dextérité ; celle ci enlèvera a votre magie son parfum de mystère, et aux yeux des spectateurs, vous ne serez plus qu’un amuseur aux doigts agiles. Lorsque vous mélangez les cartes, que vous les coupez ou que vous les distribuez, feignez d’être maladroit. ( Henning Nelms)

11. Quand le spectateur cherche le truc, c’est que la présentation n’a pas été bonne, que le magicien ne l’a pas emmené dans son univers. Quand le magicien fait rêver, les gens rêvent, ils vont haut et ne pensent plus à chercher le truc.

12. Rien n’est jamais laissé au hasard par un artiste-magicien. Tout ce qui semble spontané, toute l’aisance et la facilité, sont le résultat d’une préparation minutieuse. Un artiste sait toujours à l’avance ce qu’il va dire et ce qu’il va faire. Déchargé de ce travail, son esprit est libre de se concentrer sur sa présentation. (Nevil Maskelyne)

13. Au début apprend, après oublie tout et joue. (Miles Davis)

14. On doit parler au public par le regard, et non pas regarder ce que l’on fait. (Mc Dougall)

15. Etre en dialogue constant avec le public en le regardant avec le mime, avec les gestes. Regarder souvent ce que l’on fait donne l’impression qu’on est en panne, et coupe la communication avec le public. (Serip)

16. Si vous vous énoncez lentement, le public jugeant à votre calme que vous prenez vous-même intérêt à ce que vous dîtes, subit votre influence et vous écoute avec une attention soutenue. Si au contraire vos paroles trahissent le désir de terminer promptement, vos auditeurs reçoivent le contrecoup de cette inquiétude, et il leur tarde, ainsi qu’à vous, de voir arriver la fin de votre discours. (Robert-Houdin)

17. Le magicien doit rester maître de ses actes conscients et inconscients, si il veut être convaincant. Etablir un scénario muet en imaginant des répliques à penser chaque fois que l’on a rien à dire, est la solution. Ce scénario fournit également au magicien un moyen facile de croire en ses propres miracles. (Henning Nelms)

18. Il faut pouvoir créer une atmosphère « magique », faire basculer le spectateur de l’autre côté du miroir grâce à sa personnalité, l’art de la mise en scène et la présentation. Le magicien doit créer une palette d’émotions ( le doute, l’hésitation, la sûreté, l’amabilité, la tendresse, la douceur, l’envie de plaire, la haine, l’irritation, la colère, l’amour, l’ironie, l’extase, la malice, le sarcasme...). Le magicien sera donc anti-monotone, expressif, communicatif et surtout émotionnant. (Juan Tamariz)

19. La bonne humeur est nécessaire au succès de l’artiste, c’est l’une des impressions les plus importantes qu’il doit donner. (Nevil Maskelyne)

20. Nos mouvements doivent devenir une seconde nature. Regarder « ce que l’on est » et effectuer des passes selon nos gestes quotidiens. « il s’agit de réintégrer le corps, de vivre avec lui, et justement pas à ces côtés (ce que font tous ceux qui l’instrumentalise, et en premier lieu les acteurs professionnels). De couler sa conscience dans l’automatisme de ses gestes, plus libératoires en définitive que les constructions idéelles de convention. » (Robert Bresson)

21. Le paradoxe de la magie, c’est faire du « surnaturel » tout en étant naturel. (Arthur Tivoli)

22. Il n’y a pas de mode en magie, il faut imposer la sienne via sa personnalité. (Dominique Duvivier)

23. Ne jamais imposer sa magie.

24. Lors du premier contact il faut s’imposer indirectement, en attirant l’attention, en offrant quelque chose... Il faut se glisser doucement dans « la bulle » et ne pas agresser les gens avec une attitude arrogante. (David Stone)

25. L’attitude d’un magicien face à son public ne doit être en aucun cas une attitude de supériorité. Au contraire il doit apparaître simple et décontracté, voir dépassé et étonné par la magie qu’il produit ; il ne contrôle pas tout.

26. Un magicien peut ne pas dire la vérité quant aux méthodes qu’il emploie, mais il ne doit pas laisser les spectateurs croire qu’il possède vraiment des pouvoirs surnaturels. Il ne serait pas très malin d’abuser les gens sur l’authenticité de ses pouvoirs. (Henning Nelms)

27. Un magicien légitime ne trompe jamais son public sur son spectacle. Il ne s’octroie aucun pouvoir surhumain. Ce qui le caractérise c’est son honnêteté. (Neil Maskelyne)

28. Un magicien doit être capable d’adapter sa représentation aux capacités intellectuelles de son public. L’artiste essayera toujours de maintenir son travail au niveau le plus élevé possible. C’est par ce comportement que le public pourra apprécier un bon travail. Montrez leur le meilleur le plus souvent possible et cela paiera tôt ou tard. (Nevil Maskelyne)

29. Le contrôle des émotions du public commence par le contrôle de ses propres émotions. « Nous sommes ce que sont nos pensées ». Nos pensées transforment notre personnalité et nous préparent au succès ou à l’échec. A chaque moment, nous pouvons nous préparer au succès. Si nous nous imaginons calme sur scène, nous contribuons à une entrée calme. (Serip)

30. Un amuseur-magicien doit être capable de faire réfléchir et ressentir son public comme il le souhaite, pas quand un accident le décide. Il peut causer le rire ou la sympathie, mais cela doit être fait avec son art, pas à ses dépends. (Nevil Maskelyne)

31. Il faut connaître tous les détails, car a chaque instant il se passe quelque chose. Il faut comprendre chaque moment. Il faut savoir tenir son public, le distraire. Vous devez avoir conscience de la signification de tout ce que vous faites, des mouvements de votre corps, où regarder et comment vous assoire ou vous tenir debout. (Tony Slydini)

32. Il y a des tours qui vont à certaines personnes et des tours qui ne leur vont pas. « Ca c’est pour moi, ça c’est pas pour moi ! ». Le fait de savoir qu’un tour est pour soi ou ne l’est pas, suivant sa personnalité et sa vision de la magie, c’est déjà un grand progrès. Il faudrait souhaiter que tous les magiciens aient cette sagesse.

33. L’effet d’ouverture c’est vous ; le show c’est moi ! (Mc Dougall)

34. « You are the magic », c’est vous qui êtes important, pas ce que vous faites. (Albert Goshman)

35. Transmettre la magie à travers ce que l’on est et ce que l’on fait. Assurer sa propre personnalité du début jusqu’à la fin du spectacle. (Serip)

36. La présence physique est ce que le public va retenir de vous. Il faut travailler les mains bien ouvertes, une bonne gestuelle et garder le contact visuel avec les gens. Etre un maximum expressif et travailler sa présence scénique, spatiale, ainsi que l’ouverture. (Gary Kurtz)

37. L’art c’est d’être absolument soi-même. (Verlaine)

38. Le spectacle est un échange, la magie est un média, un moyen de communication. Le message c’est moi, c’est mon histoire, ma gueule, moi en tant qu’être vivant.

39. Il ne faut pas se contenter d’utiliser une petite partie de notre énergie dans notre travail. Il faut donner tout ce que nous avons en nous ; c’est la seule manière de ne pas vivre avec des regrets. (Carlos Vaquera)

40. Même si le magicien doit généralement être un acteur, son rôle n’est nullement limité à celui du magicien. Lorsqu’il travail de manière impromptue c’est son propre rôle qu’il joue en règle générale. Un magicien de Scène a beaucoup plus de rôles à sa disposition. Il faut dans l’absolue interpréter un personnage sympathique que le public doit aimer. (Henning Nelms)

41. La personne qui se cache sous le masque du magicien est peut être magique même sans faire de magie. La magie peut opérer sans artifices, et si c’est le cas, lorsque nous réaliserons un tour, il n’y aura quasiment pas de décalage entre ce que nous sommes et ce que nous faisons. La magie est un état d’esprit, une manière de penser, un courant artistique qui peut se faire ressentir sans aucune manipulation, ni trucage.

42. Tant que les « magiciens » n’auront pas compris que les tours ne sont pas la finalité en soi mais seulement un « outil », il y aura de plus en plus de « faiseurs de tours ». La vacuité artistique de ces derniers sera démasquée un jour ou l’autre par le public.

43. Le magicien ne peut pas se permettre de louper un effet magique. Sa crédibilité et celle de la magie est en jeu. Il peut louper sa routine, mais dans ce cas il faut improviser la suite, trouver une parade. Cela sort le magicien d’un mauvais pas et souvent rend encore plus magique sa prestation.

44. Aucun magicien ne devrait présenter en public, un effet magique pour lequel la manière ne peut pas être, ou n’a pas été, adapté à ses propres caractéristiques et capacités personnelles. (Nevil Maskelyne)

45. Chaque magicien est le plus grand magicien du monde. (Orson Welles)

46. Le magicien est à la fois auteur, metteur en scène et comédien. Il crée, invente et adapte ; il assemble, organise et met en scène ; il présente, joue et interprète.

47. Les trois mousquetaires de la magie : Aramis psychologie, Portos Technique et d’Artagnan Misdirection. (Juan Tamariz)

48. Les illusionnistes, bien avant les surréalistes, transformèrent la poésie en action. (André Breton)

49. Le secret de l’artiste-prestidigitateur, n’est pas dans les tours qu’il présente, il ne réside pas davantage dans son adresse, ni dans sa technique. Il est tout entier contenu dans son amour. L’amour implique le don de soi, la sincérité et le sacrifice. (Jacques Delord)

50. Le poète-magicien a inventé la prestidigitation pour tromper l’attente de l’homme du commun et contenter sa nostalgie du merveilleux. (Jacques Delord)

51. Le prestidigitateur, manipulant l’objet, entre en communication avec sa nature subtile et peut donner l’illusion de le faire passer d’un côté ou de l’autre de la réalité. Et ce faisant, il apprend. Ce qu’on n’apprend dans aucune école publique : à transmettre les énergies de l’univers et à élever les vibrations d’un corps inerte. (Jacques Delord)

52. Le magicien noue une connivence intime entre les objets qu’il manipule. C’est de l’ordre du cœur, du ressenti et de la sensibilité. (Jacques Delord)

53. L’art de créer des illusions est le produit d’une faculté de l’esprit humain. L’illusionniste participe de la poésie, parce qu’il nourrit le rêve, et de la science, parce qu’il exige rigueur et observation. (Jacques Delord)

54. Pensant se valoriser, les magiciens ont souvent proclamé haut et fort que leurs tours de passe-passe ne sont que des divertissements trompeurs. Ce faisant, ils ont désorienté le public sans réussir à se faire admettre dans la cour des grands. (Jacques Delord)

55. Le prestidigitateur est celui qui incarne ce qu’il y a peut-être de plus profond en l’homme : la permanence du merveilleux, ce sans quoi l’être humain ne peut pas tenir debout en dépit des enseignements les plus matérialistes qu’il ait reçus. Le magicien, sans se faire prendre pour un surhomme, manifeste sans tricher le merveilleux rendu possible. (Jacques Delord)

56. Le magicien joue d’abord une histoire merveilleuse où l’effet magique n’est que langage. Un langage qui touche au coeur, à cette réserve d’émotion que les hommes et les femmes portent depuis avant leur naissance et qu’ils conserveront jusqu’au terme de leur vie. Le rôle du magicien consiste à réveiller la magie qui dort en l’autre. (Jacques Delord)

57. La magie implique, selon mon avis, une nature de mage pour dégager le personnage qui colle à l’être, à l’ensemble de ses moyens physiques et spirituels, aspect, gestuelle, voix et aura, et qui ne demande qu’à être accouché. C’est à l’intérieur de soi que se tient, enroulé comme un foetus, le personnage d’acteur-magicien. Le magicien comme l’acteur doit d’abord partir à la découverte de soi. Développer son miroir intérieur, se dédoubler et faire naître le magicien qui est en soi. (Jacques Delord)

58. Il est beaucoup de faiseurs de trucs, de tours, il est quelques illusionnistes, mais...très peu de magiciens. (Jean Delaude)

59. Les illusionnistes, bien avant les surréalistes, transformèrent la poésie en action. (André Breton)

- Troisième Partie : LE SPECTATEUR.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 3 mars 2014.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA