Artefake
Accueil du site   PINETTI

PINETTI

Extrait de L’Illusionniste , Vol.1, N°1 de janvier 1902.

Joseph Pinetti de Wiledal, romain chevalier de l’ordre Mérite de Saint Philippe. Professeur de Mathématiques et de Physique. Protégé par la Maison Royale de France, Pensionnaire de la cour de Prusse, etc. Tels sont les titres qui s’étalent à la première page d’un ouvrage de Pinetti que nous avons sous les yeux.

Ce dessin orne la préface de l’ouvrage de Pinetti.

Cette édition date de 1785. A ce moment Pinetti venait de quitter la France et jouait en Angleterre. Un journal de l’époque nous dit que parmi ses tours surprenants on remarquait une petite tête d’or mise dans un gobelet et qui répondait par signes aux questions des spectateurs. (Nos lecteurs reconnaîtront ici Benjamin ou la pièce bavarde) ainsi que le canif désigné par un spectateur qui mit avec deux autres dans un gobelet d’eau s’élançait seul hors du verre (ceci c’est le tour de l’orange qu’on verra plus loin).

Extraits de Mémoires secrets pour servir à l’histoire de la République des Lettres en France, depuis MDCCLXII, ou Journal d’un observateur

Par L. Petit de Bachaumont, M.-F. Pidansat de Mairobert et Moufle d’Angerville. Editions John Adamson, Tome 25 (Londres, 1783-1789)

1er Janvier 1784 Le Sieur PINETTI attire un monde prodigieux et de la plus haute volée. Ses tours sont aussi variés que surprenants et s’il n’était pas étranger, qu’il s’énonçât plus facilement, dans notre langue, il séduirait infiniment davantage.

On admire Surtout une petite tête d’or, grosse comme une noix, qui, mise dans un verre transparent et fermé d’un couvercle d’argent, devine tout ce qu’ont lui demande et l’indique par des signes. La pièce que cet habile escamoteur appelle bouquet philosophique est un arbre composé de petites branches d’oranges dont les feuilles sont fraiches et naturelles. Il le met sous une bouteille de cristal et, en lui jetant de loin quelques gouttes d’une eau de sa composition, les feuilles changent le bouquet, donne des fleurs et enfin des fruits. L’illusion que produit ce morceau ne laisse rien à désirer.

M. Pinetti présente aux spectateurs un jeu de cartes neuves. Plusieurs personnes de la compagnie en pensent ou en cachent une. Après quoi le jeu est inféré dans une petite boite d’argent ouverte dans sa partie supérieure et dont la partie inférieure est terminée par un petit tuyau qu’on introduit dans le goulot d’une bouteille. Laquelle, préalablement, est livrée à l’examen des spectateurs et placée ensuite sur une table isolée. Au commandement les cartes sortent du jeu et s’élancent en l’air.

Il fait Sortir d’un œuf un serin vivant, auquel il donne alternativement la vie et la mort. A l’aide d’une commotion électrique, qu’il parait communiquer avec une bande de papier ordinaire, il tranche le cou d’un pigeon vivant sans qu’il y ait aucune goutte de sang répandu. M. Pinetti exécute cinquante, cent, mille tours de cette espèce, qu’on ne finirait pas de détailler. Mais il promet une merveille supérieure. Il fait l’annonce d’un serin organiste qui exécutera les pièces de musique qu’on lui offrira. L’oiseau sera isolé et ne contiendra rien de ce qui pourrait le faire assimiler à une serinette.

Au surplus M. Pinetti reste constamment en présence des spectateurs pendant ces opérations et il est difficile de deviner quelle est la communication établie, entre lui et les différents objets qu’il offre à la curiosité de la compagnie.

(…)

Le 19 Février, le Sieur Pinetti ne s’est pas montré ici moins bienfaisant qu’ailleurs. Il a donné trois représentations de ses jeux au profit des pauvres. Il a piqué d’émulation nos grands spectacles et les comédiens italiens ont annoncé qu’ils donneraient, le samedi 21, dans la même intention la seizième représentation du Droit du Seigneur suivi de Blaise et Babet.

Auteur : Didier MORAX


Mise à jour effectuée le : 16 février 2016.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA