Artefake
Accueil du site   PERSONNE(S) / Cie trois-six-trente

PERSONNE(S) / Cie trois-six-trente

Théâtre des arts de la marionnette (Paris, vendredi 13 décembre 2013).

Conception : Bérangère Vantusso et Marguerite Bordat. Création sonore : Aline Loustalot. Textes : Ce qu’ils disent ou rien d’Annie Ernaux, La blessure la vraie de François Bégaudeau, La pluie d’été de Marguerite Duras, Le monde est rond de Gertrud Stein, La remise à bateaux de Jon Fosse, Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce. Textes interprétés par les acteurs de l’atelier volant du TNT (Théâtre national de Toulouse).

La compagnie trois-six-trente

En 1999, Bérangère Vantusso réunit autour d’elle plusieurs artistes, comédiens, musiciens, éclairagistes et crée la compagnie trois-six-trente. Depuis 2006 et la création de Kant et surtout des Aveugles en 2008, Vantusso crée des spectacles où se côtoient acteurs et marionnettes hyperréalistes, tous étant finalement des « fausses personnes ». Elle met en scène des effigies troublantes de réalisme, inspirées des œuvres de l’artiste australien Ron Mueck, qu’elle conçoit avec Marguerite Bordat. Des marionnettes en résine, imaginées à partir de photos.

Ces figures qui possèdent un pouvoir d’expression dramatique surprenant ont suscité plusieurs spectacles : L’herbe folle, avec des textes d’Eddy Pallaro, Violet, une pièce de Jon Fosse sur les relations entre adolescents et l’installation Personne(s). Depuis 2011, Bérangère Vantusso est artiste invitée du Théâtre national de Toulouse et membre de l’ensemble artistique du CDN de Sartrouville.

Personne(s)

C’est dans le tout nouveau Théâtre des arts de la marionnette, anciennement le Mouffetard, que cette installation-parcours a eu lieu. Pour créer Personne(s), Bérangère Vantusso a conçu avec Marguerite Bordat 19 marionnettes de tailles diverses (de 1m20 à 2m15). Un genre de théâtre immobile assez perturbant, mélangeant sculptures et installation, où des êtres artificiels laissent la langue résonner, tout près de ce que Maeterlinck appelait « l’âme du poète ».

L’être en suspens

Les marionnettes sont présentées sous la forme de trois tableaux étroitement reliés : La chambre, Les oiseaux et Les sentinelles. Chaque module occupe un espace qui lui est propre et met en scène 1 à 10 marionnettes, créant des « tableaux » en trois dimensions dans lesquels le spectateur peut pénétrer.

Dans Les Oiseaux, le tableau est composé d’oiseaux miniaturisés au premier plan et de petits vieux assis en rang, comme absents, en tricot de laine et veste usagée.

L’idée commune est celle de l’être en transformation, l’être suspendu entre deux états : l’immobilité et le mouvement, le silence et la parole, l’enfance et l’adolescence, la vieillesse et la mort. A travers ces effigies à la frontière entre deux états, Bérangère Vantusso veut signifier que le réel n’est jamais stable, d’un jour à l’autre, d’un instant à l’autre, il reste relatif et insaisissable. A la manière des personnages photographiés par Denis Darszacq, chaque tableau propose une figure en apesanteur. Les éléments qui entourent les personnages instaurent le même rapport trouble au réel : animaux empaillés, faux oiseaux, fac-similé de nature, chambre d’enfant reconstituée.

Les Sentinelles font allusion à des personnages isolés qui semblent guetter quelqu’un ou quelque chose, comme cette petite fille endormie auprès d’un renard qui la veille.

Dans ce jeu de faux miroir, l’artiste s’amuse à déconstruire l’impression de réel pour seulement laisser place à la poésie des textes glissés à l’oreille des spectateurs, à leurs rêveries et ressentis.

Un théâtre immobile

Ces scènes ou l’étrangeté vient perturber l’ordinaire, les artistes les ont pensées comme un théâtre immobile. Certains « tableaux » sont ainsi sonorisés comme dans La chambre où plusieurs textes sont diffusés. A la manière d’un roman-photo, des extraits de romans autour de l’adolescence viennent se poser sur ces personnages fixes, ces concentrés d’humanité. Puis c’est au spectateur d’investir l’espace du jeu théâtral en imaginant les liens entre les corps et les paroles, entre la réalité et la chimère. Libre à chacun de rester le temps qu’il veut pour observer ces personnes, s’approcher, imaginer les liens qui les unissent…

A visiter :
- Le site du Théâtre des arts de la marionnette.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 6 janvier 2014.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA