Artefake
Accueil du site   Nestor HATO

Nestor HATO

Comment êtes vous entré dans l’univers de la magie (le déclic) ?

Eh bien à l’instar de la fameuse boite de magie, ma rencontre a eu lieu à l’age de 12 ans dans une colonie de vacance. On était séparé par petits groupes de quinze environ et notre moniteur pratiquait la magie, lors d’une après midi il organisa une session de découverte et ce fut le coup de foudre. Je me souviens encore de toutes ces premières visions de mélange américain, tours de cartes, corde etc ; d’ailleurs j’ai toujours le premier tour qu’on a tous fabriqué ce jour là, une sorte de portefeuille himber où l’on fait voyager un billet. C’est aussi à cette occasion que j’ai eu mon premier contact avec la scène et le public, lors du spectacle de fin de séjour notre groupe faisait plusieurs numéros sur le thème du cirque. Dedans j’avais le rôle du clown, j’exécutais quelque jonglerie de foulards et un tour comique où une balle en mousse tient en équilibre sur une carte oh oh... et pendant le salut en baissant le bras le public voit que la balle tient toujours (gag !!, merci l’aiguille...Oups !), j’ai goûté ce jour là aux joies d’entendre rire, applaudir et ça c’est impossible de s’en lasser.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

En rentrant de ce séjour, comme j’étais très intéressé pour continuer, le moniteur du nom de Thierry Marais m’avait laissé l’adresse de Mayette magie moderne à Paris pour me procurer le livre « le cours magica » de Robert Veno. Je crois que j’ai vraiment franchi le premier pas ce jour là en rentrant dans cette boutique, après avoir bien rêvé une trentaine de minutes devant la vitrine. Il y avait des tours de partout, c’était irréel, je suis ressorti avec l’ouvrage en question...un jeu radio, un tour tenyo (la chambre de cristal : trop délire le trucage !!), des pièces, des boules et des cartes pour bosser le livre (merci maman). Je crois me souvenir que le soir même je suis tombé par hasard sur l’émission « attention magie » et plus précisément sur Jeff McBride. Ca a été pour moi une révélation, ce mec me rendait fou ! en sortant toutes ces cartes d’entre ses doigts, mais heureusement, Mr Veno était là pour me donner un aperçu du modus operandi, calmer ma folie naissante et m’aider à m’endormir.

Quelques jours après j’ai découvert le double fond où dans le spectacle il y avait un étrange petit bonhomme avec un casque de motard qui sautait partout en faisant apparaître des cartes, aucune possibilité de comprendre, le livre de Veno ne m’avait pas dit tout ça, impossible de savoir d’où elles sortaient ces maudites cartes. La folie me regagnait. En sortant du spectacle je suis tombé sur une affiche pour prendre des cours ; pas possible de résister, je suis allé me renseigner et c’est ce même petit bonhomme , en fait Jean Pierre Crispon, allias « le Nain », qui me demanda ce que je voulais apprendre : sans hésiter, faire apparaître des CARTES !!!! La semaine d’après je pris mon premier cours pour m’initier aux joies et tortures des manipulations, j’ai continué a prendre des cours pendant plus de trois ans avec lui, ensuite ce fut avec Alexandra Duvivier pour les cartes de close-up, Philippe de Perthuis de..... (Bref : La Volaille) pour la présentation et Dominique Duvivier pour les créations et perfectionnement. Tristan Mory m’a aussi donné des cours par la suite pour le topit. Au total j’ai du prendre des cours pendant plus de cinq années et cela m’a considérablement apporté.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidés. A l’inverse un évènement vous a-t-il freiné ?

Déjà, toutes celles que je viens de citer et pour le numéro actuel viennent s’ajouter nombreuse remarque qui m’ont beaucoup apporté comme celle de Carole (ma compagne qui est certainement celle qui a fait et qui continue à faire le plus), Yannick Igounais, Peter Din, Jean Philippe Loupi, Arno « rêve d’oiseaux » ( à qui je doit l’idée du changement de couleur de cheveux), James (il se reconnaîtra), Zak le Photographe, Mikaël szanyiel, Erwan Bodiou, Beretta et pardon pour tout ceux que j’oubli. Pour la deuxième question je dirais que c’est un évènement qui ma freiné et en même temps ouvert des opportunités, je m’explique : deux ans avant la Fism de Lisbonne j’avais l’idée d’un numéro avec pas mal de technologie et autre subterfuge pour participer au concours, j’y ai investi tout ce que j’avais financièrement et sentimentalement pour au final ce solder par un gros échec, technologie pas au point dans les bon délais et pas fiable, moi pareil, bref la cata !! Obligé de tout annulé quinze jour avant pour éviter la honte de ma vie devant le parterre mondial. Il m’a fallut plus d’un an et demis de réflexions, tarabiscotage de cerveau et autre remise en question pour essayer de me remettre d’aplomb déjà a peu près financièrement et surtout mentalement. En tout cas ce break m’a permis de comprendre pas mal de chose, d’apprendre beaucoup de mes erreurs, de faire le point sur ce que je voulais vraiment et surtout de revenir avec encore plus d’énergie. La conception du numéro actuellement connu (qui n’a rien à voir) a vraiment été un gros combat personnel, je suis content de voir que cela a porté ces fruits et que tout le travail que j’y ai investi me permette aujourd’hui de vivre professionnellement de ma passion.

Dans quelles conditions travaillez vous ?

Debout... ou assis...ça dépend...

Quelles sont les prestations de magiciens qui vous ont marquées ? Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

En premier c’est bien sur Jeff McBride (pour mon premier souvenir d’incompréhensibilité totale) et après sans ordre de préférence il y a : Fred Kaps (pour sa classe et son coté perfection à tout ce qu’il touchait), Cardini ( pour son talent dans la comédie tout en faisant de véritables prouesses), Vito Lupo (pour toute son approche), Jason Byrne (pour sa précision et le style super moderne de son numéro d’oiseaux) et dans un autre style mais dans la même catégorie James Dimare ainsi que Lance Burton. Pour le coté poétique : Nicolas Night dans « litter » ainsi que Juan Mayoral, Tina Lenert et surtout Jérôme Murat dans son numéro de statue. Pour le coté comique Péplum et Othello (à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas, moi je suis fan), Penn & Teller pour leur magie complètement déjantée. Je sais ça viens pour le close up, c’est dur il y en a vraiment beaucoup, mais mon vrai coup de cœur est pour Dominique Duvivier (c’est sûr, on aime ou on n’aime pas mais je l’ai vu sans mentir presque une centaine de fois en spectacle et je n’ai jamais autant appris sur le close up qu’en voyant ce Monsieur travailler, tant de ressources, de créativité et de capacité à se renouveler me bluff totalement, dommage que beaucoup s’en privent). Voilà je sais, ça fait beaucoup, alors si je devais n’en choisir qu’un seul, me direz vous, eh bien ce serait sans hésiter David Copperfield. Peux être que vous trouverez ça banal mais si vous regardez toute sa carrière et ce qu’il fait encore aujourd’hui pour la magie c’est vraiment le best of the best . Pour les styles de magie qui m’attirent il y en a beaucoup mais j’essaye de me canaliser alors je dirais la magie impromptue pour le close up ainsi que le coté comique et délire pour la scène.

Citez un ou deux tours qui vous viennent à l’esprit comme les plus beaux à regarder, puis les plus beaux à pratiquer.

Vous êtes trop dur là, dans deux jours je vais regretter ma réponse tellement il y en a... mais bon à mieux regarder je dirais « laser illusion » de David Copperfield ainsi que sa disparition dans « Hawai ». Pour les tours à pratiquer : « la cigarette qui s’enflamme toute seul » et « spooked » de Nicolas Eihnorm (sa version du jeu hanté), j’ai aussi un grand plaisir à faire des sorties flash de quatre as (ça sert souvent à rien mais ça m’amuse beaucoup)

Quel conseil ? Quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Eh bien je citerais une phrase qui en dis beaucoup tout en étant très simple à laquelle j’adhère à 100% et que je me plais à copier sans scrupule. Elle est de Quoc Tien Tran dans sa vidéo des étoiles de la magie moderne, je cite : « Faites vous plaisir ! » Et un truc qui ma énormément apporté, même si ça n’a l’air de rien, qui est de ne jamais oublier les premiers instants où vous avez vécu et rencontré la magie.

Quel regard portez vous sur la magie actuelle ?

Un regard d’astigmate et myope de l’œil gauche.

Quelle est l’importance de la culture dans l’approche de la magie ?

Ouh !!ça c’est the Question « deuuh laa mooort !! »(Comme dirait les Péplum et Othello)... euhh... Bahh... !! JOKER !!!!! J’ai jamais été assez loin dans les études pour assister à un cours de philo donc... je passe.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

Regarder des shows du cirque du soleil, manger de la cuisine Japonaise, le cinéma, l’art contemporain, écouter de la musique, prendre des moments à ne rien faire devant des séries TV comme « les experts », « 24h chrono » (vivement la saison 5, c’est une vrai drogue, les fans comprendront) ou encore « H », et les spectacles de comique en général...

- Interview réalisée en octobre 2007.
- Photo : Zakary Belamy

Auteur : Collectif Artefake


Mise à jour effectuée le : 20 décembre 2016.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA