Artefake
Accueil du site   Mickaël CHATELAIN

Mickaël CHATELAIN

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

C’est un de mes oncles, quand j’avais huit ans, qui m’a montré des tours de magie et là j’ai eu le déclic ! Je me suis dit que ça paraissait vraiment bien et quand il m’a expliqué, là je suis tombé amoureux des secrets et quasi aussitôt j’ai donc commencé à fabriquer ; j’avais 8/9 ans.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

J’ai beaucoup appris dans les livres que j’ai acheté et eu quand j’avais une dizaine d’années, donc j’ai passé beaucoup de temps dans les livres puisqu’à l’époque les DVD n’existaient pas ! J’avais quelques cassettes vidéo aussi. Et après quelques mois d’entraînement j’ai commencé à présenter des petits close-up dans des repas de familles, des manifestations puis des restaurants et des soirées. J’ai donné mon premier spectacle quand j’avais 10/11 ans.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

Alors ce qui est incroyable c’est que dans mon petit village natal, quand j’ai commencé la magie, j’ai appris qu’il y avait un fakir ! Malheureusement ce fakir est décédé quelques mois avant donc je n’ai jamais pu le rencontrer... En revanche son épouse est venue chez mes parents pour m’apporter tous ses livres, revues et illusions ! C’est comme ça que j’ai eu vraiment plus envie de continuer là-dedans et des années plus tard j’ai eu la chance de rencontrer d’autres magiciens célèbres.

Ce qui m’a freiné lorsque j’étais plus jeune c’est qu’à la base c’est une passion mais une passion qui coûte cher et quand on est jeune on n’a pas l’argent disponible pour pouvoir assouvir au maximum cette passion mais sinon rien de particulier ne m’a freiné jusqu’à aujourd’hui.

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Avec le temps je fais de moins en moins de close-up ou de spectacles car l’essentiel de mon travail est la création. J’ai une cinquantaine de tours disponibles dans les magasins dans le monde entier et ça me prend énormément de temps. Je fais également du consulting pour différents artistes partout dans le monde, donc je travaille de chez moi et je laisse la place aux autres pour faire les close-up en restaurant par exemple.

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

Forcément, le plus grand magicien à mes yeux est David Copperfield ! J’ai eu l’occasion de le voir en spectacle en France étant plus jeune quand j’avais 13/14 ans et de le revoir 20 ans après à Las Vegas et d’avoir le privilège de le rencontrer à la fin du spectacle et de lui montrer une partie de mon travail a été l’apothéose pour moi !

Avec David Copperfield.

Sincèrement je crois que c’est LE spectacle de magie qui m’a vraiment le plus bluffé jusqu’à aujourd’hui. Lors de son passage à Paris, il a exécuté le flying et c’est vraiment le rêve de tout humain de pouvoir s’envoler dans les airs comme un oiseau ou comme un superhéros et je me souviens parfaitement de cette sensation de me dire : « waouh, lui il sait voler, lui il peut le faire ! » Ça, c’est vraiment le plus beau tour de magie que j’ai vu à quelques mètres de moi.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

J’adore les effets avec les cartes à jouer évidemment et surtout les effets flash et visuels. J’aime beaucoup le Street magic, la magie qui semble apparemment impromptue avec des objets que les spectateurs peuvent vous donner et les réactions sont vraiment incroyables ! Mais j’adore aussi la grande illusion évidemment. De voir toute cette mécanique, les boites, le design, la mise en scène et tout le côté backstage de la grande illusion me plaît énormément et j’adore y prendre part.

Mickaël Chatelain avec Dynamo.

Quelles sont vos influences artistiques ?

J’ai toujours admiré le travail de Paul Harris qui est une bible vivante au niveau de la magie. J’ai eu la chance de collaborer avec lui sur plusieurs tours et je dois avouer que son travail m’impressionne beaucoup et m’inspire, il a une façon de réfléchir différente et ça fait du bien. J’adore également le travail de Bob Sweating un magicien anglais qui a utilisé beaucoup de carte flap et mon travail ressemble un peu au sien.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Le meilleur conseil que je puisse donner à un jeune qui commence c’est de lire un maximum d’ouvrages sur la magie et ne pas s’arrêter sur les premiers acquis et ne pas désespérer de ne pas réussir une passe du premier coup, il faut persévérer. Il est important aussi de se renseigner sur toute l’histoire de la magie et sur les différentes formes de magie qui existent que ce soit le salon, le close-up ou la scène. Il ne faut pas se contenter d’acheter des DVD ou de regarder des vidéos sur Internet, il faut chercher et travailler. Le mot le plus important quand on veut devenir magicien est la PERSEVERANCE !

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

Je pense qu’actuellement la magie se porte très bien ! Il y a en ce moment énormément de spectacles de magie, il y a beaucoup de jeunes artistes qui se produisent maintenant sur scène avec des styles vraiment différents. Il y a quelques années en arrière quand on disait « magicien » on s’imaginait tout de suite sortir un lapin d’un chapeau, maintenant quand on dit « magicien » on ne sait plus à quoi s’attendre ; on peut très bien faire de la magie en jean-baskets ou en costume ! La magie a pris une ampleur que ce soit au cinéma, à la télévision ou dans la vie de tous les jours. On est vraiment entouré de magie et ça ne peut être que positif pour la suite.

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

Ce qui est incroyable c’est qu’aujourd’hui avec Internet on a accès à toutes les informations qu’on veut, mais les meilleures informations se trouvent vraiment dans les livres dans lesquels les créateurs avaient pris le temps d’expliquer tout l’art magique. Il est donc important de savoir qui a fait quoi pendant combien de temps, qui a inventé une chose,... pour vraiment trouvé son style ! Déjà par respect des anciens créateurs. Je pense que c’est vraiment important de connaître un maximum de renseignements sur la passion qu’on exerce que ce soit en magie ou que ce soit en sport ou autre, et cela permet également de savoir où on se situe par rapport au reste du monde et au reste des autres personnes qui partagent la même passion que nous.

La culture est une base très importante en magie, on peut dire que chaque catégorie magique à sa propre culture et en même temps chaque pays et donc chaque culture influe sur la magie et cela donne un grand melting pot incroyable que l’on retrouve souvent sur scène dans les congrès internationaux !

Vos hobbies en dehors de la magie ?

J’aime beaucoup la photo, le montage vidéo, le cinéma et les voyages. Mais je suis également passionné par les drones, je pilote des drones et j’adore ça ! Voilà c’est une autre manière de s’évader et de voir la terre vue du ciel.

A visiter :
- Le site de Mickaël Chatelain et Elodie

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 3 juillet 2017.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA