Artefake
Accueil du site   Marc DOSSETTO

Marc DOSSETTO

Comment êtes-vous entrée dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

Dès mes premières années j’ai toujours été très clairement attiré et passionné par les arts du spectacle et de la scène, théâtre, chant/musique, danse etc. De plus ma propre mère, institutrice à l’école communale, faisait appel toutes les années à un vieux magicien de la région afin d’organiser dans sa classe de petits spectacles pour les fêtes de fin d’année auxquels elle me conviait dès mes 5/6 ans…

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

A 7 ans, toujours à l’école communale, je recevais comme prix de récompense scolaire de fin d’année de CE-1, mon premier livre de magie. Je me précipitais donc chez le fameux « vieux magicien » (Victor Barbe dit « Vicbar » qui avait une petite boutique d’accessoires de magie et qui entre autre a formé la plus part des magiciens de la région marseillaise de cette époque) en « l’implorant » de m’enseigner d’avantage que mon petit « ouvrage grand public ». A ma grande déception, il n’accepta pas tout de suite… 2 ans plus tard ma persévérance paya et à 9 ans j’intégrais son école l’ « Amicale Magie Méditerranée ».

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

Cette Association me permit de rencontrer notamment Armand Porcell qui m’enseigna les bases de la cartomagie et du close-up, ainsi que Roger Julien pour la magie de Scène.

Quelques années plus tard j’intégrais l’association FFAP, « Les magiciens de Provence » présidée alors par Géo Georges. Dès lors je commençais à assister à mes premières conférences, congrès de magie, etc. La grande famille de la magie s’ouvrait à moi.

Les seuls « freins » que j’ai rencontrés à l’époque provenaient en fait de moi-même, car partagé entre théâtre, musique (et même un peu plus tard audiovisuel et cinéma), j’éprouvais beaucoup de difficultés à focaliser mon énergie et mon temps autour de toutes mes passions. Je ne vous cacherai pas que certes aujourd’hui j’ai certainement un peu muri de ce côté-là, mais que je rencontre encore souvent les mêmes dilemmes !

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Dans le même temps je fréquentais de nombreuses troupes et cours de théâtre (notamment compagnie Égrégore, TNM de Marseille et bien d’autres…), et je rentrais également au Conservatoire National de musique de Marseille où j’étudiais l’Orgue classique, le Piano Jazz, l’harmonie… Imprégné à « fortes doses » de musique et de théâtre, la magie de scène s’imposa donc à moi comme une évidence ! C’était en fait à mon sens l’opportunité de faire le lien entre toutes mes passions.

Avant même d’être « Magicien en scène », je pense d’abord et surtout en termes de musique, chorégraphie, mise en scène et théâtre. La magie en est la mise en forme ; j’emprunterai ici les mots de Sam H. Sharpe : « La magie est un art dramatique, et c’est précisément parce qu’elle est un art théâtral qu’il faut insister sur l’importance d’être dramatique, être magique, être un enchanteur » (1).

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marquées ?

Parmi les premiers noms qui me viennent immédiatement à l’esprit, je vous parlerai de Vito Lupo qui en plus d’un charisme hors du commun à su très habilement marier la magie au mime, ce qui m’amène également à faire référence à Xavier Mortimer qui y apporte une dimension musicale supplémentaire et un univers qui lui est tellement spécifique à mi-chemin entre l’onirique, le théâtre et le concert live … de là évidemment je pense au Cirque du Soleil dont les mises en scènes si riches et variées se passent de tous commentaires !

Pour recentrer le discours sur la magie un personnage incontournable pour moi est également Jeff Mc Bride qui réunit vraiment tout ce qui me touche dans la magie : théâtralité, charisme, mise en scène, chorégraphie, philosophie et concept artistique, et combien d’idées tellement innovantes.

Au risque de surprendre certains j’aurais également envie de vous parler de David Copperfield qui a su mettre en scène quelques petits bijoux de théâtre, scénographie, light design et magie tel que « After Hours » (apparition de la fille en rouge avec final ASRAH depuis une plateforme), « Water Levitation », « Cocoon » (malle des indes revisitées) et quelques autres… c’est certes très « à l’américaine » et commercial, mais combien efficace et de bon goût.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

Bien évidemment la magie de scène, mais aussi de manière plus générale, la magie qui me surprend et qui m’émeut. Nous sommes avant tout des créateurs d ‘émotions avant d’être créateurs d’illusions.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Je vous parlerai ici d’avantage de références théâtrale et cinématographique que de magie… je m’inspire beaucoup de l’efficacité dramatique de Charlie Chaplin, de l’univers fantasmagorique et poétique de Tim Burton et la liste est bien longue…

De plus en plus aujourd’hui, l’audiovisuel prend part dans mes projets et influences. Pour vous donner une idée, je travaille actuellement sur un projet de « mapping projection » (2) avec un danseur contemporain. Je crée aussi beaucoup d’effets visuels pour des comédies musicales et le cinéma.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Je reprendrai le slogan d’un de mes premiers maîtres : « amuser en s’amusant », j’entends par là que « pour éclater les autres, il faut d’abord s’éclater soi-même » si je puis dire ! Je rencontre trop souvent de jeunes magiciens, qui obnubilés par leur technique, en oublient le caractère artistique et communicatif de ce qu’ils font. Le spectacle en général, c’est avant tout, créer une relation bilatérale avec une audience.

Et là j’en viendrai au second conseil : se produire en public aussi souvent que possible. C’est le regard de l’autre qui nous apprend l’essence même de notre métier. On peut tester et essayer plein de choses en live que toutes les répétitions à huis clos ne nous apprendrons jamais. Il faut savoir écouter, analyser. La scène est un terrain de jeu, d’étude, d’expériences. Les bonnes comme les mauvaises !

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

Nos anciens ont certes posé les bases techniques et tout le background culturel de ce qu’est notre art aujourd’hui mais je pense qu’il est temps de développer une « magie polymorphe ». Le public a évolué et avec la déferlante d’images numériques dont nos yeux sont inondés à longueur de journée il n’est plus vraiment extraordinaire de voir un petit lapin sortir d’un chapeau ni-même une pauvre assistante se faire découper dans une caisse.

Fort heureusement une nouvelle génération d’artistes voit le jour tel que Yann Frisch, Jérôme Helfenstein, Timo Marc et bien d’autres qui nous font oublier qu’il s’agisse de magie où d’autre chose, nous sommes tout simplement aspiré par leur univers, où le « comment ça marche ?, c’est quoi le truc ? » nous indiffère totalement. Nous sommes tout simplement transportés dans leur univers. Connectés à leur personnage, leur monde. Je ne sais plus quel homme de théâtre écrivait : « un spectacle, c’est un instant de la vie entre parenthèses ».

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

Justement je pense qu’il ne faut plus considérer la magie comme une fin mais comme un moyen. Les gens ne sont pas dupes et savent très bien « qu’il y a un truc ». Il va falloir être un peu plus imaginatif pour les faire rêver. Créer des personnages, raconter et scénariser des histoires où le « abracadabra » n’est qu’une ponctuation à un fond plus riche et plus profond.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

Je ne vous surprendrai pas en vous disant que je suis profondément épris de cinéma, de théâtre, de musique et de spectacle général ; mais également de philosophie, de voyages (majoritairement grâce à mon métier), de course à pieds et de plongée sous-marine.

Notes :
- (1) Conjurors’ Books by Sam H. Sharpe (Mechanical, Psychological, Hydraulic & Pneumatic, and Optical Secrets).
- (2) Mapping projection : cf. exemple « The Alchemy of Light » by DandyPunk (http://www.youtube.com/watch?v=5MXw...)

- Interview réalisée en janvier 2014.

A voir :
- Lévitation Elfique.
- Magic Fusion Groove.
- Men in Bird.

A visiter :
- Le site de Marc Dossetto.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 24 mars 2014.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA