Artefake
Accueil du site   MYSTERE / Cirque du Soleil

MYSTERE / Cirque du Soleil

Treasure Island (Las Vegas, 3 mars 2016).

Mystère est le premier show permanent du Cirque du Soleil à Las Vegas. Sa création remonte à 1994. Toujours à l’affiche, plus de 20 ans après au Treasure Island, Hôtel-casino, ouvert en 1993 sur le thème des Antilles et des pirates.

La salle du Treasure Island a été spécialement conçue pour le spectacle avec un impressionnant système d’escamotage scénique ! Une marque de fabrique qui sera reprise, avec différentes variantes, dans pratiquement tous les spectacles suivants de la compagnie. Le plus impressionnant étant peut-être le plan incliné à la verticale de Ka.

Nous pénétrons dans une remarquable grande salle à l’italienne avec, au-dessus de nos têtes, une grande coupole décorée de tissus représentant des bateaux et des fleurs des vents. La scène est encadrée à cour et jardin de niches, habillées de projections en camouflage végétal, pour les musiciens et les comédiens. Le plateau est immense et s’avance jusqu’au milieu de la salle par un praticable.

Introduction

Sur scène sont disposés deux landaus et on entend des bébés pleurer. Un ventriloque arrive sur scène avec sa marionnette en forme de chenille (assez laide), il sera le monsieur loyal de la soirée intervenant ponctuellement.

Il y a aussi un trublion qui passe dans les rangs de la salle et vient perturber le spectacle. C’est une espèce de clown moderne qui va faire le lien entre les spectateurs et le monde scénique.

La scène s’escamote et apparaissent des danseurs et des musiciens. Des gros tambours tombent des cintres et un autre personnage principal, représentant un homme oiseau, fait son apparition.

Un gros bébé (joué par un adulte) joue avec un ballon et interpelle une personne dans la salle en croyant reconnaître son père. Gentillet et vieillot.

Cube aérien

Un jongleur acrobate fait pivoter un grand cube métallique avec une facilité désarmante, lançant la structure haut dans les airs et la rattrapant le plus simplement du monde. Impressionnant mais une discipline vue depuis dans pas mal de cirque…

Mâts chinois

Des créatures masquées, à double faces, semblables à des plantes-araignées, grimpent sur des mâts. Les mouvements des artistes symbolisent la vie organique qui se perpétue et qui grandit. Les acrobates réalisent des équilibres incroyables et finissent par constituer une pyramide végétale. Le plus beau tableau du spectacle.

Clown

Le trublion-clown revient par le sous-sol de la scène avec une échelle et prend une photo de la salle à 360°. Le monsieur loyal vient pour le chasser mais tombe dans la fosse de la scène (effet spectaculaire).

Le grand bébé revient pour retrouver son père dans la salle et prend à parti un spectateur.

La tête d’un gros escargot gonflable apparaît de la fosse…

Main à main

L’incarnation d’un véritable tour de force et de résistance exécuté par deux hommes sur un dôme rotatif. Un numéro qui conjugue force pure, équilibre et précision.

Le main à main est devenu, depuis 20 ans, une discipline à la mode et tous les cirques nous proposent leurs numéros qui se ressemblent tous ! Un ras-le-bol pour les spectateurs qui veulent voir de la nouveauté ou, à défaut, de l’originalité.

Tissu aérien

Semblant tombé du paradis, l’acrobate est l’incarnation d’un être mi-mortelle mi-divine reliant la terre et le ciel. Le ruban disparaît dans les airs et fait apparaître une trapéziste dans une belle transition.

Le grand bébé revient pour emmener son père avec lui dans une petite voiture motorisée. No comment.

Bascule et trampoline

Un impressionnant tableau où les athlètes, habillés de costumes impressionnistes et de perruques du XVIIIe, défilent à toute vitesse, à l’horizontale, sur un trampoline en forme de U ouvert.

Clown

Une plateforme scénique monte avec dessus un échassier habillé en Diable et une grosse boîte d’où sort le trublion du début. Celui-ci fait venir un spectateur sur scène et l’enferme dans la boîte constituée de barreaux au dos. Pendant ce temps, il va draguer la femme du spectateur dans la salle en lui proposant un verre de champagne. Un homme oiseau arrive sur scène et subtilise la clé de la boîte au trublion et libère le spectateur qui retrouve sa femme.

Trapèze

Des rêves prenant forme, nés des espoirs que suscite le nouveau millénaire. Le mouvement de pendule des trapézistes illustre l’écoulement sans fin du temps. Classique mais efficace.

Escargot

La fosse s’ouvre et réapparait l’énorme escargot gonflable à tête humaine (?) qui s’avance vers le public. Le reste des artistes entourent l’animal et saluent la salle.

Conclusion

Que reste-t-il de cette première création pour Las Vegas, 22 ans après ? Une impression mitigée.

La scénographie, les costumes, la musique sont toujours aussi impressionnants. Le dispositif scénique qui fait apparaître ou disparaître les artistes est le gros point fort de ce show. La scène permet toutes les fantaisies et rend vraiment magique les transitions entre les tableaux. Les costumes sont d’une grande beauté et mixent judicieusement les formes organiques, minérales et animales avec les corps des athlètes. Enfin, la musique composée par René Dupéré est toujours aussi intemporelle.

Par contre, la mise en scène, l’histoire et les performances des circassiens ne sont plus au goût du jour. L’absence de logique et de narration font perdre pied à un moment donné. On ne saisit pas tout des différents personnages et des tableaux et l’escargot semble déconnecté du reste. Les disciplines, bien que parfaitement exécutées, restent sur un registre classique de présentation et n’ont pas le grain de folie des dernières créations du Cirque du Soleil, à part le tableau des mâts chinois.

Outre l’intérêt historique du spectacle, Mystère semble être arrivé à bout de souffle et gagnerait à être remplacé par un autre spectacle de la compagnie qui n’en manque pas !

A lire :
- Le compte-rendu de Jean Merlin lors des premières représentations de Mystère dans son fabuleux livre Vegas, les vrais secrets (1995).
- Michael Jackson ONE.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA