Artefake
Accueil du site   MAITRE GONIN

MAITRE GONIN

Depuis deux ans qu’il avait établi le siège de ses expériences sur le Pont-Neuf, Maître Gonin faisait les délices de la population parisienne. Il faut convenir aussi qu’il était maître consommé dans l’art d’exécuter des tours de passe-passe, de faire apparaître et disparaître tous les objets placés sous ses gobelets, et de jeter au nez des spectateurs, au lieu de la poudre qu’il avait prise dans ses mains, des gerbes de fleurs de toutes sortes. Son habileté était devenue proverbiale à tel point que, pour désigner un homme adroit et insinuant, un intrigant, un fourbe, un larron d’honneur ou d’autre chose, on disait : « c’est un Maître Gonin », nom qu’on donna plus tard à un autre grand escamoteur appelé Richelieu.

Les habitués du Pont-Neuf avaient tant de confiance en sa dextérité vraiment merveilleuse, qu’il aurait pu, sans ébranler le moins du monde leur aveugle crédulité, dire qu’il allait d’un coup de baguette transporter Paris au-delà de Montmartre, ou renfermer toute la Seine dans un flacon.

Maître Gonin, de son côté, abusait bien aussi quelquefois de cette excessive confiance de son auditoire. Ne s’était-il pas avisé, un jour, de dire qu’il escamoterait les tours de Notre Dame ? Depuis ce temps, il est vrai, il avait imaginé successivement mille prétextes honnêtes pour se dispenser de tenir sa parole. Il objectait tantôt qu’il n’était pas suffisamment préparé, tantôt que l’église était pleine et qu’il ne fallait pas troubler l’office divin ; puis, le temps était trop couvert ou trop clair, trop chaud ou trop froid. Qui pourrait le dire toutes les ruses, tous les faux-fuyants d’un charlatan aux abois !

Il arriva pourtant un moment où il ne lui fut plus possible de reculer. La foule, trop longtemps abusée, commençait à se plaindre, et de toutes parts on lui criait en l’interrompant au milieu de ses plus belles opérations : « Les tours ! Les tours ! Le tour, des tours ! Escamoteur ». Maitre Gonin, après avoir fait longtemps la sourde oreille, voyant qu’il ne pouvait éluder davantage :

— « Messieurs et dames, dit-il de l’air d’un homme qu’on éveille subitement, je crois entendre qu’on me rappelle la promesse que j’ai faite d’escamoter les tours de Notre Dame. »

— « Oui ! Oui ! Crièrent aussitôt mille voix, les tours de Notre-Dame ! »

— « Morbleu ! Messieurs, rien n’est plus facile, et je vous dirai que mon intention formelle était d’exécuter ce tour aujourd’hui même, mais... M. le prévôt et monseigneur l’archevêque de Paris viennent de me le faire défendre expressément. »

Il y eut dans tout l’auditoire un lourd murmure de mécontentement.

— « Je vous proposerais bien, poursuivit Maître Gonin, d’escamoter le prévôt et monseigneur l’archevêque... »

— « Oui, bravo ! C’est cela ! cria-t-on de tous côtés, escamotez le prévôt et l’archevêque. »

— « Oui, messieurs, mais je courrais risque de me brouiller avec le roi et avec le pape... »

— « Eh bien ! Alors, commencez par escamoter le pape et le roi ! »

— « Impossible ! L’un est trop haut et l’autre trop loin... Croyez-moi, messieurs, le plus sûr est d’attendre qu’ils soient morts l’un et l’autre, ce qui ne peut durer guère plus de vingt-cinq à cinquante ans. »

Ainsi parlait Maître Gonin ; et cette lutte de paroles entre lui et son auditoire se serait prolongée longtemps encore, si l’attention du public n’avait été subitement détournée par un incident qui vint fort à propos tirer l’escamoteur d’embarras. Il se fit une grande explosion du côté de la place Dauphine ; quatre fusées s’élevèrent dans l’air, et aussitôt éclata une espèce de tempête musicale au milieu de laquelle on entendait mugir à la fois, comme des vents déchaînés, des flûtes, des hautbois, des violons, des tambours et des cymbales. C’est ainsi que le signor Hiéronimo ou Désiderio Descombes annonçait l’ouverture de ce qu’il appelait sympathiquement ses séances iatrochimiques.

- Texte extrait des Lectures du Soir (1845).

A lire :
- Les tours de Maître Gonin. Tome 1 et 2 / enrichis de figures en taille-douce (1713).

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 22 avril 2016.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA