Artefake
Accueil du site   MAGIC PIRATES

MAGIC PIRATES

Alphonse Rebmann.

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

Mes premiers tours de magie commencent à l’âge de 12 ans avec l’émission Y’ a un truc de Gérard Majax.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

Puis, par l’achat de livres et de boîtes de magie, je monte mon premier spectacle que je présente au CES, j’avais 13 ans. A l’âge de 16 ans je présente mon premier spectacle à thème sur le Rock’ n roll, déjà à l’époque j’adorais toute cette magie différente à l’image du magicien que l’on peut donner.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

La vie est comme un puzzle, à chaque moment ou époque de sa vie on rencontre des personnes qui sont importantes à un moment bien précis. À 16 ans j’ai rencontré un magicien ventriloque Fernand Weber qui m’a appris l’élégance sur scène, puis à 22 ans j’ai rencontré Christian Cécile magicien et constructeur, avec lui une culture magique s’est instaurée, puis à 28 ans la révélation, celle qui allait tout changer, Lee Pee Ville magicien Danois qui présentait un spectacle miroir avec Siegfried and Roy en Europe, avec lui nous avons créé Magic Pirates, en aide avec Siegfried pour le tour du perroquet qui traverse le miroir, des rencontres inoubliables.

L’événement qui m’a freiné fut l’engagement à kirwiller au Royal Palace où j’étais le premier magicien dans la revue, le patron voulait un spectacle à la Siegfried and Roy, moi qui n’avais qu’un numéro de 20 minutes je ne me sentais pas prêt pour être à l’affiche d’un grand spectacle, j’ai été remplacé par un certain Dani Lary...

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

J’ai travaillé à travers le monde pendant plus de vingt ans, dans des parcs d’attractions, des bateaux de croisière, des casinos. Aujourd’hui je sillonne la France avec mon équipe, mon rôle de papa fait que je ne veux pas rester trop longtemps éloigné de ma fille.

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

J’étais et je suis encore un très grand fan de Siegfried and Roy. Ils ont battu le record d’engagement à Las Vegas ; leur spectacle était grandiose et n’a jamais était égalé, sinon j’adore Michael Flatley qui a été le danseur de Lord of dance, un artiste hors pair.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

Tous les spectacles de magie à thème, j’adore tout ce qui est extravagant, de beaux costumes, mon père disait toujours « quand je vois un artiste en jeans j’ai l’impression qu’il se fiche de moi. », mais bon, il paraît que c’est moderne. Sinon j’aime la magie comique et la comédie, je trouve que c’est un vrai travail de comédien qui lie toutes les catégories de magie.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Le truc c’est que je ne rajeunis pas, la jeunesse n’est pas un privilège juste un passage, alors la nouvelle génération ne me fait pas trop rêver, non pas que je la trouve mauvaise loin de là, mais l’imagination surtout en grande illusion est vraiment limitée, tout le monde fait la même chose, en plus on dirait que les gars sortent leurs illusions de la caisse de transport juste pour la mettre sur scène. Il y a très peu de travail de chorégraphie. Je préfère dire que j’ai été influencé par un Paul Daniels, un Rick Thomas et bien sûr David Copperfield et Siegfried and Roy.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

C’est toujours pareil : le travail ! Prendre un bout de papier commencé par oublier tout ce qui existe, imaginer puis essayer t’en tirer le meilleur.

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

Malgré que je la trouve répétitive, je la trouve aussi très vivante, cela n’a plus rien à voir avec ce qu’il y avait dans le temps ; la technologie, les effets, les lumières, font que certains spectacles de magie sont devenus grandioses.

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

Il faut savoir intéresser le public aussi par autre chose que les tours que l’on présente, j’ai beaucoup d’histoires ou de légendes dans mes spectacles, cela apporte une autre dimension à la magie.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

Être Papa est mon plus grand et beau hobby. Il y a aussi la photo, et tout ce qui concerne la technologie.

- Interview réalisée en juin 2014.

A visiter :
- Le site des Magic Pirates.

Crédits photos : Magic Pirates et Zakary Belamy. Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 22 juillet 2014.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA