Artefake
Accueil du site   MAGIC & MYSTERY SCHOOL / 25 ANS

MAGIC & MYSTERY SCHOOL / 25 ANS

par Lawrence HASS, Ph.D.

Au début de l’été 1994, alors que je suis encore un jeune professeur adjoint de philosophie qui vient de tomber amoureux de la magie, je passe mon temps à aller voir tous les spectacles de magie que je peux trouver. Je consomme des tours de magie, des livres et des vidéos. Je n’ai pas encore rencontré Eugene Burger, ni en personne ni à travers ses livres d’ailleurs, mais cela va se produire dans quelques semaines. Je parcours de façon boulimique les revues magiques dans les moindres détails, en essayant de comprendre le pourquoi du comment, surtout le pourquoi en fait. Et là dans le numéro de juillet de la revue Genii je tombe sur un article de David Parr : The Mystery School.

Plusieurs mots clés et certaines phrases dans l’article m’interpelle, comme « mystère, communauté, égalitaire, détendu et amical », ou encore, « questionnement ».

En effet, David Parr écrit : « Par-dessus tout, The Mystery School soulève de nombreuses questions..., existe-t-il plusieurs types de magie ? Comment rendre mes performances magiques plus puissantes ? Quel message transmettre à mon public ? Quel est le but de la magie dans notre vie ? »

En tant que philosophe, spécialisé dans l’étude de l’expérience esthétique, je fus enthousiasmé. Il y avait des gens qui se réunissaient pour explorer la philosophie de la magie - cette forme d’art avec laquelle je suis devenu si proche. J’ai raté le rassemblement de 1994, mais j’ai tout fait pour m’y rendre l’année d’après…

L’équipe de la Magic and Mystery school.

En 2016, The Mystery School a bien évoluée. En 1999, son nom a été modifié pour inclure le mot « Magic ». Depuis, l’école a dispensé des cours réguliers sur la magie et a maintenant sa propre faculté. Même si je n’ai pas pu accéder aux programmes avant 2001, je suis rapidement intervenu comme conférencier invité et enseignant, puis vice-doyen de l’école.

Des milliers de magiciens du monde entier sont venus à Las Vegas pour suivre nos cours, et certains d’entre eux sont devenus des artistes à plein temps, ils ont concouru aux plus hauts niveaux, remporté de grands prix, et sont passés à la télévision. De plus, l’école était, et est toujours, une pionnière dans l’éducation magique en ligne avec un programme hebdomadaire en direct : « Mystery School Monday ». L’école dispose même d’un programme de bourses qui fournit une aide financière destinée aux magiciens de talent.

En d’autres termes, les vingt-cinq ans de la Jeff McBride’s Magic and Mystery school, que nous célébrons cette année, est une histoire de transformation, ce qui est fondamentalement la métaphore de la magie elle-même. Je suis certain que les participants aux événements de style « retraite anticipée », « danse autour du feu » ou « manger végétarien à l’ashram », ne pouvaient pas imaginer que cette entreprise deviendrait une école. Je suis également sûr que nos étudiants actuels, qui suivent nos cours sur l’interprétation, le théâtre, le business, et les différents styles de magie ne peuvent pas nous imaginer Eugene, ou moi de cette manière, engagés dans un théâtre immersif. Et tous les autres, regardant de l’extérieur à travers des lentilles grossissantes, sont peut-être confus du concept global.

Jeff McBride, Eugene Burger et Lawrence Hass.

Dans cet article, célébrant notre vingt-cinquième anniversaire, je mets à nu les secrets et je dissipe les mystères au sujet de cette école de magie. Je pense qu’un anniversaire est un moment idéal pour faire un point sur son passé afin de mieux préparer l’avenir. Et j’espère montrer que la Magic & Mystery school est un concept très différent de ce que vous imaginez.

Histoire ancienne

« Mon chemin n’a jamais été de suivre la voie conventionnelle… J’ai découvert que si je voulais trouver un nouveau genre d’expérience magique [pour les magiciens], je devrais le créer. » Jeff McBride, Genii magazine (Février 1994).

Tout a commencé à la fin des années 80 au Imam’s Mostly Magic de New York ou Charles Reynolds a permis à Jeff McBride et Eugene Burger de se rencontrer. Leur amitié est née de leurs nombreuses discussions au sujet des livres de philosophie et de spiritualité qu’ils avaient l’habitude de s’échanger. Ces séries de discussions étaient connectées aux intérêts de Jeff McBride, aux rapports qui relient la performance magique aux racines du chamanisme antique, notamment à travers la richesse symbolique de la tradition occidentale.

Ainsi en 1991, en étroite collaboration avec le magicien Jack Adams, Jeff propose à Eugene Burger de se joindre à eux comme invité d’honneur lors d’une « convention magique non conventionnelle » qui a pour but d’explorer et de discuter de l’histoire, du symbolisme et de la mytho-poétique (genre littéraire), de la performance magique, au-delà de son style de divertissement moderne.

Mystery School 1992, Jeff McBride, Eugene Burger et Vito Lupo.

Eugene propose avec enthousiasme le nom de : Mystery School. L’idée de Burger est, dans un premier temps, d’évoquer les anciennes « écoles du mystère » grecques et romaines dans lesquelles les gens de tous horizons se retirent de leurs préoccupations quotidiennes pour s’adonner à des expériences rituelles qui les relient à des choses fondamentales (cf : Cultes des Mystères). Quelque chose de bien plus profond que le simple divertissement.

1ère Promotion de la Mystery School en 1992 (détail).

C’est en avril 1992, que la toute première Mystery School a été inaugurée, à Ananda Ashram, dans le New York rural. L’emplacement a été choisi parce qu’Adams était inspiré par le lieu, et le cadre lui semblait parfait pour un refuge magique. Des invitations ont été émises et une petite annonce a été publiée dans Genii Magazine. Vingt-quatre magiciens, de types et d’intérêts très divers, ont fait le voyage, intrigués par cette réunion magique inhabituelle. Il y avait des ateliers, des présentations, des performances expérimentales (plus tard appelées « works-in-progress »), et des échanges sincères sur ce qu’est l’essence même de la performance magique, sa place dans les différentes cultures, et ce qu’elle peut devenir. L’expérience a été puissante et transformationnelle pour l’ensemble des participants.

Ormond McGill, invité d’honneur de la Mystery School en 1993.

En 1993, l’expérience a été renouvelée mais cette fois-ci avec Ormond McGill comme invité d’honneur. La rumeur ayant commencé à se répandre, la plupart des participants de la précédente édition ont décidé de renouveler l’expérience accompagnés de nouvelles recrues. Des conférences, des ateliers, des performances expérimentales et des installations ont été créées. La communauté s’est agrandie et de fortes amitiés en ont découlé. Ensuite, des articles et des comptes rendus de l’événement ont commencé à être diffusés. Jeff McBride et sa nouvelle école ont fait l’objet d’une couverture dans le numéro de février 1994 de Genii, ce qui a permis d’organiser deux nouvelles sessions en mai 1994 avec comme invité d’honneur Max Maven. Ces séances ont été filmées par le célèbre cinéaste David Cherniak, qui a tourné le documentaire The Magic Mystery School [sic], primé par la Canadian Broadcasting Company. Après cela, il n’était plus possible de faire machine arrière !

Max Maven, invité d’honneur de la Mystery School en 1994.

Mystery School, promotion 1994 (détail).

De 1995 à 1999, la Mystery School s’est développée de manière exponentielle. Des comptes rendus, des articles et des entrevues ont été publiés dans la plupart des magazines magiques. En 1995, Eugene Burger et Robert E. Neale ont publié Magic and Meaning - une collection, maintenant classique, d’essais et de routines inspirés des événements de l’école. De plus en plus de gens viennent du monde entier. Pour faire face à cette croissance, les anciens élèves occupent des fonctions administratives, offrent des présentations et des représentations, et participent à l’organisation d’événements annuels. En 1995, le bulletin annuel The Caduceus est créé, avec des articles de Burger, Neale, Parr, Stephen Minch, et d’autres. Le lieu de l’événement s’est déplacé du Dai Bosatsu Zendo dans les Catskills au Collège du mont Saint Vincent à Riverdale, New York, à la Casa de Maria Retreat Center à Santa Barbara.

Programme de l’Ecole (1996).

Énergie, croissance, créativité, couverture médiatique. En à peine un mois, à la fin des années 1990, sans aucun doute, quelque chose s’est brisé. Mais que s’est-il vraiment passé ? À l’époque, et en accord avec le thème du mystère, tout le monde disait que, par engagement, les détails étaient gardés secrets. Bien que cette confidentialité ait encouragé une prise de risque créative, elle a également généré quelques secousses dans la sous-culture magique. Les gens craignent ce qu’ils ne comprennent pas, et bientôt des idées et des préjugés ridicules ont circulé à propos de la Mystery School : « C’est un culte religieux ! » « Ils tambourinent nus dans les bois ! » « Ce sont des excentriques ! », « Ils pensent que toute magie doit avoir un sens profond. »… et ainsi de suite, dont certains persistent encore à ce jour.

The Caduceus, bulletin annuel de l’école (1997).

Dans cette vingt-cinquième année, je pense qu’il est grand temps de dissiper les secrets et d’aborder les aspersions. Il n’y avait absolument aucun ordre religieux ou métaphysique : les événements étaient suivis par des humanistes séculiers, des bouddhistes, des athées, des juifs, des hindous, des païens, des nouveaux venus, des protestants, des taoïstes, des catholiques, des Wiccans et bien d’autres. Tous étaient les bienvenus indépendamment de leur engagement religieux ou non-religieux, et l’inclusion active des divers points de vue était la règle. Ainsi, la Mystery School n’était pas religieuse, mais elle était « spirituelle » en ce sens que les gens étaient intéressés à relier la performance magique à des choses plus grandes et à d’autres traditions que le divertissement et la comédie. Des choses plus importantes, telles que les préoccupations humaines, la vie elle-même, le monde qui nous entoure et l’expérience du mystère ; D’autres traditions magiques, comme le chamanisme, la magie asiatique, la magie amérindienne, le mythe et le folklore, la magie cérémonielle, la narration, et bien d’autres.

Siegfried Fischbacher, invité d’honneur.

De plus, il n’y avait jamais rien de rigide, de dogmatique, ni de culte à propos de ces événements. Tout au contraire : les premières Mystery schools étaient ouvertement exploratoires, expérimentales et constituées de recherches. Comme David Parr et beaucoup d’autres participants l’ont écrit, il n’y avait pas de réponses, seulement des questions. « Que voulez-vous que votre magie soit ? », « Quel genre d’expérience voulez-vous créer ? », « Quel genre de magicien êtes-vous ? », « Votre magie est-elle coincée dans une ornière ? ». A travers cette auto-exploration, le « programme » de l’école était construit sur la déprogrammation des magiciens à partir du modèle comique alors en vigueur, qui était la norme courante. Et l’énergie et l’enthousiasme que l’on lit et que l’on ressent chez les premiers participants est simplement le son de la liberté - l’excitation de la libération.

Et les tambours ? Oui, il y avait des tambours autour de feux de joie, où les gens partagent leur magie et leurs histoires. Et oui, une fois, j’ai pu apercevoir une paire de seins, mais je ne suis pas sûr parce que cela faisait partie d’une performance. Pendant que j’y suis, je dois dissiper le fantasme que ce sont des expériences de « drogués ». Au contraire, l’alcool et les drogues étaient fortement déconseillés et les manifestations étaient parfaitement saines. Après tout, dans les quartiers, avec des « cœurs ouverts », qui veut traiter avec des ivrognes ?

Mac King, invité d’honneur.

Ainsi, les premières Mystery schools ont été intentionnellement créées pour aller à l’encontre de la magie culturelle. Elles sont nées du désir de Jeff McBride d’avoir des réunions non conventionnelles. C’était risqué et incertain au début, mais rapidement cela a pris comme un incendie. Et comme les gens venaient de partout dans le monde, la chose venait de grandir, et pour cette même raison, elle devait se terminer.

Mort et renaissance

« Comme une bonne récolte, soit vous la laissez mourir sur la vigne ou la récoltez. Nous avons décidé de la récolter et d’en faire un festin. » Jeff McBride, Mystery school (page 34).

1999 a été le point de rupture de la Mystery school. Près d’une centaine de personnes se sont inscrites, ce qui a rendu l’organisation onéreuse et la logistique inapplicable. Il y avait beaucoup trop de chefs dans la cuisine, et la politique intérieure devenait stressante. Environ la moitié des participants travaillaient, dans une certaine mesure, et s’attendaient à être rémunérés. Et McBride écoulait beaucoup d’argent, des milliers de dollars. L’entreprise atteint un tout autre niveau en juin 1999. Ainsi, au sommet de sa popularité, Jeff McBride, Eugene Burger et Tobias Beckwith (le manager de Jeff) décidèrent de mettre fin à la Mystery School. Lors de cet événement, ils ont tenu une cérémonie rituelle pour déchirer le drapeau de l’école, et chacun a porté ses pièces dans le monde, comme un symbole.

Master Class 2001.

La plupart des participants ont été choqués et attristés, et certains ont essaimé leurs propres Mystery school sous forme de projets et d’événements. Et en 2002 Todd Karr a publié Mystery School, un splendide et énorme livre qui capte l’esprit et les meilleures présentations des huit premières années. Mais déjà au début de 1999, McBride, Burger et Beckwith recréaient l’école d’une manière radicalement nouvelle. En effet, les trois se sont rendu compte que, avec leur expérience d’enseignement très affinée dans l’interprétation, le théâtre et le business, ils étaient parfaitement prêts à libérer le « mystère » et à embrasser la partie « école » de la marque. Et ils ont ajouté le mot « Magic » pour que les magiciens de n’importe quel type ou de style différent se sentent le bienvenu. Plus de théâtre immersif, de feux de camp, ou de yoga au lever du soleil, ils offriraient des cours formels. Pour être précis, ils proposeraient des Master Class.

Depuis, les Master Class sont devenues le programme phare de la Magic & Mystery school, il est intéressant de souligner que cela ne signifie pas qu’il faut être un étudiant avancé ou un magicien professionnel pour y assister (au contraire, chaque Master Class dans laquelle j’ai enseigné a beaucoup de débutants et / ou de non-interprètes). Au lieu de cela, en adoptant un modèle d’éducation utilisé dans les conservatoires de musique, certains des participants effectuent un numéro de cinq à dix minutes, ou une routine et reçoivent des commentaires détaillés de l’équipe d’enseignement sur la technique magique, le travail du script, le personnage, le mouvement, la musique et l’impact magique. En bref, ils reçoivent « le grand inconnu » des prétendus magiciens : une direction professionnelle. Et le reste du cours est d’apprendre ce processus.

Cours avec Jeff McBride.

À partir de cette nouvelle initiative en 1999, McBride, Burger, Beckwith et, plus tard moi-même, avons dispensé des Master Class chaque année à Las Vegas et dans de nombreuses villes du monde. Encore une fois, ce qui fait une Master Class, c’est que l’expérience est organisée autour de certains élèves qui effectuent un travail exhaustif et constructif avec de nombreux retours. Ce que nous avons constaté, est que ces retours d’informations et de critiques constructives sont une manière formelle qui est complètement transformationnelle pour les participants qui jouent le jeu et aussi pour ceux qui regardent et apprennent. Le but, à chaque étape, est d’aider chaque interprète à trouver un moyen d’atteindre le prochain niveau du succès, et peu importe le niveau qu’il apporte avec eux au commencement des Master Class.

Leçon de magie des pièces avec Jeff McBride.

Il est également intéressant de souligner qu’il ne s’agit jamais de transformer n’importe quel magicien en un clone de McBride, Burger ou Hass. C’est tout le contraire ; il s’agit d’aider les participants à mieux comprendre et devenir le genre de magicien qu’ils veulent être. C’est la raison pour laquelle nous sommes fiers de nos anciens étudiants qui sont devenus des professionnels aguerris, des lauréats de nombreux prix ou des stars majeures, la liste est impressionnante (1). Mais pour nous ce n’est pas la mesure du succès. Non, nous mesurons la réussite en déterminant si nous avons aidé chaque participant à prendre la bonne direction vers ses propres objectifs, quels qu’ils soient. En ce sens, nous sommes des éducateurs, nous sommes là pour aider chaque personne à réaliser et à accomplir son propre potentiel.

Leçon de cartomagie avec Larry Hass.

Dans l’une de nos Master Class, une grande partie du temps est consacrée aux retours d’informations concernant l’interprétation, mais il y a aussi d’autres événements, tels que des conférences à la faculté, la constitution de petits groupes d’apprentissage sur des sujets choisis par les étudiants et la venue d’invités prestigieux du monde de la magie. Il est loin le « camping dans les bois » que vous imaginez ! C’est une éducation magique structurée et formelle.

Feedback de Tobias Beckwith.

Comme je l’ai mentionné, les Master Class ont commencé en 1999 et ont été le programme central de la Magic & Mystery School. Mais presque immédiatement, l’équipe s’est rendue compte qu’il y avait un vif intérêt pour les différents types de classes qui se spécialisaient dans certaines techniques ou domaines thématiques. Au fil des années, nous avons développé de nombreuses classes de ce type et nous les avons répété par rapport à la demande ; des classes axées sur la cartomagie, sur le close-up, sur la manipulation, sur la magie de scène et les grandes illusions, sur la magie bizarre et la narration, sur la magie et les arts martiaux, et beaucoup d’autres... Nous avons offert des cours à des magiciens débutants et des programmes pour des camps d’été. À l’heure actuelle, nos cours incluent : des Master Class de 3 à 7 jours, sur le mentalisme, sur la magie de rue, sur le personnage, sur la présentation et l’écriture de scénarios, sur la magie pour conférencier et présentateur, sur la médecine et la magie, entre autres (2).

Master Class Magie et médecine (2014).

Dans une classe, les participants travaillent comme des pros, comme des amateurs dévoués et enthousiastes, des jeunes et des vieux, des américains et des étrangers, des hommes et des femmes. Nous aimons cette diversité et nous nous efforçons consciemment de l’encourager. Nous avons constaté que chaque classe forme une communauté forte d’amis et de collègues, certains d’entre eux travaillent ou jouent ensemble. En effet, après avoir étudié à la Magic & Mystery School, c’est comme un « badge d’honneur » qui relie nos participants à travers les années et les kilomètres, même ceux qui ne se sont jamais rencontrés physiquement.

Comme vous pouvez l’imaginer, cette large gamme de classes, énumérée ci-dessus, a eu besoin de nombreuses mains. Dans les années 2000, l’école a créé une faculté, une infrastructure spécifique pour l’enseignement. Dans cette faculté nous retrouvons Jeff McBride, Eugene Burger, Tobias Beckwith, Abigail Spinner McBride, Bryce Kuhlman et moi-même (3). L’École a également fait intervenir de nombreux enseignants invités, tels que Max Maven, Jonathan Pendragon, Ross Johnson, George Parker, Mario Morris, Bob Fitch, Dr. Ricardo Rosenkranz, Kenton Knepper, et bien d’autres. En outre, l’école dispose d’un personnel qui assiste les innombrables tâches administratives et techniques que nécessitent ces opérations. À l’heure actuelle, notre personnel est composé de Katherine Rettke (adjointe exécutive), Scott Steelfyre (gestionnaire des médias), Simone Marron, (coordonnatrice sociale) et Will Bradshaw (adjoint).

Jeff McBride.

Eugene Burger.

Tobias Beckwith.

Abigail Spinner McBride.

Bryce Kuhlman.

Lawrence Hass.

Ainsi, depuis les débuts « campagnards » à Ananda Ashram en 1992, au cours des années 2000, la Mystery School s’est magiquement transformée en Magic & Mystery School. Les magiciens qui ont suivi l’école dans les années 1990, ou qui ont lu des choses à notre sujet à ce moment-là, ne peuvent pas être blâmés pour leurs perceptions erronées de notre mission principale depuis 1999, et nous n’avons pas « tambouriné » depuis longtemps. Cours, Master Class, faculté, professeurs invités, catalogue de cours en ligne - tout est là, et des milliers de magiciens du monde entier viennent étudier avec nous. Malgré cela, nous avons refusé de former des « programmes avec diplôme », des « majeurs » ou des « domaines de concentrations ». En effet, nous insistons sur le fait qu’il n’y a pas de diplômés de la Magic & Mystery School  : Nous sommes tous des « apprentis » de la vie et de la magie, y-compris Eugene Burger !

Eugene Burger dispensant un cours.

Un aspect de la vie universitaire que nous avons adopté est l’idée d’une aide financière. En 2012, l’école a mis sur pied un programme de bourses d’études qui a été créé pour fournir une aide financière aux magiciens qui avaient besoin d’un « coup de pouce » pour étudier la magie avec nous à Las Vegas. Bien que l’école soit un business et ne peut donc pas offrir d’exonération fiscale, nous avons financé le programme de bourses grâce à de nombreux dons directs de personnes de notre communauté, étendues à travers le monde.

Lance Burton, invité d’honneur en 2014.

À l’heure actuelle, nous avons recueilli plus de 45 000 $ grâce à nos vastes efforts de collecte de fonds et nous avons accordé plus de 35 000 $ en bourses d’études à une cinquantaine d’étudiants talentueux et méritants. Cela a été une autre transformation remarquable pour l’école : recueillir une importante somme d’argent de magiciens et d’amis de l’école pour aider d’autres magiciens à obtenir l’enseignement magique dont ils avaient besoin pour avoir plus de succès dans ce domaine. Du point de vue de la faculté, cette initiative est l’une des choses les plus importantes que l’école ait jamais faite (4).

Nouvelles communautés, en direct et en ligne

« Pendant vingt-cinq ans notre mission. . . A été de fournir à nos étudiants la plus haute qualité d’éducation magique dans le monde, et de créer un environnement solide pour leur réalisation, la découverte et l’interprétation. . . Pour réaliser cet objectif, la Magic & Mystery School offre des possibilités d’apprentissage en direct et en ligne à tous les étudiants en magie, indépendamment de leur âge ou de leur niveau de compétence, et dispense des cours et une formation pratique dans tous les domaines de la magie. » Jeff McBride, énoncé de mission de la Magic & Mystery School.

Master Class 2015.

Même si en 1999, les Master Class ont été lancé pour former l’épine dorsale de la Magic & Mystery School, McBrides, Burger et Beckwith sont restés attachés à l’idée d’un événement annuel où les magiciens pourraient se réunir pour explorer la magie autrement. Par exemple, en 2001, ils ont accueilli Legends of Magic, un événement qui a eu lieu sur le magnifique Mount Charleston Lodge dans les montagnes au nord de Las Vegas, où Lance Burton, Ormond McGill, Channing Pollock et Johnny Thompson ont été honorés. En 2003, l’équipe a organisé une petite « Mystery School » à Las Vegas au Wonderdome, une grande structure gonflable comprenant une grande scène équipée d’un parc de lumières impressionnant. Toujours dans l’expérimentation, en 2004 et 2005, ils ont accueilli Beyond Bizarre, événement qui a étudié la magie dramatique et narrative sans le côté Lovecraftien et horrifique qui avaient englouti le mouvement de magie bizarre.

Legends of Magic au Mount Charleston Lodge.

Cependant, la grande révolution est arrivée en 2006 avec le lancement de la « Magic and Meaning Conference », qui a lieu à la fin du mois d’octobre de chaque année. L’idée de ce rassemblement est d’épouser les intérêts de la « vieille école » pour la relier à l’interprétation en magie avec des choses plus larges et un modèle de conférence académique plus formel. Pour souligner qu’il s’agit d’une conférence, « Magic and Meaning » se tient dans un centre de conférence, dans un hôtel et le programme principal se compose de 20 minutes de présentations des participants, qui passent par un processus de sélection rigoureux. Quand nous avons commencé ce programme, McBride nous a suggéré de modeler les présentations sur le modèle des « TED Talk ». Avec son flair pour les jeux de mots, il a suggéré que nous appelons la nôtre « PEP Talks », pour « Performance – Entertainment - Philosophie ». En plus des présentations formelles, avec des Powerpoints, la conférence propose des spectacles d’ensemble avec des prestations de participants, des cours d’enseignement magique par la faculté et des apparitions et interviews des magiciens stars de Las Vegas.

Magic and Meaning conference (2015).

Si les expériences originales de la Magic & Mystery School se sont effondrées sous leur propre poids, la « Magic and Meaning Conference » est construite pour durer. Cette année, nous tenons notre onzième édition. La demande est élevée, mais nous avons plafonné la fréquentation à soixante-dix-huit participants (le nombre de cartes dans un jeu de Tarot), ce qui signifie que l’événement est toujours complet. Le programme est créé et dirigé par une petite équipe de base - juste le bon nombre de chefs - et tous ceux qui y assistent, y compris les présentateurs, paient pour l’inscription. La sensibilité New Age de la « vieille école » est loin, mais l’engagement a explorer la connexion de la magie avec des choses plus grandes et les préoccupations du monde réel restent essentielles. Comme l’indique notre description de l’événement :

« La conférence permet des présentations à la fois pratiques et théoriques sur des sujets tels que la création de routines magiques significatives, l’écriture de scripts efficaces, l’exploration des significations du spectacle magique, le développement des pratiques de marketing et de l’image de marque, ainsi que l’ouverture de nouveaux lieux de représentation. »

Comme vous pouvez l’imaginer, ce genre d’événement rassemble un groupe extraordinaire de personnes issues de divers horizons et professions : universitaires, magiciens professionnels, conférenciers, artistes plasticiens, philosophes, cinéastes, artistes d’entreprise et une partie d’artistes de spectacle. La diversité des points de vue sur la magie et les normes requises pour la présentation de spectacle rend la « Magic and Meaning Conference » différente de tout autre événement magique aujourd’hui.

« Mystery School Monday »

Cependant, l’histoire et les mystères de la Magic & Mystery School ne seraient pas complets sans la communauté d’apprentissage en ligne que nous avons créée avec le « Mystery School Monday ». Lancé en janvier 2011 et toujours en pleine croissance, « MSM » est un rendez-vous hebdomadaire, en direct et en ligne (de 19H à 20H sur www.McBridemagic.tv). Chaque semaine, le spectacle est animé par l’un des professeurs ou l’un de nos animateurs, et chaque mois, le programme se concentre sur des sujets qui intéressent les magiciens du monde entier. Le format de base est le suivant : le premier lundi de chaque mois est diffusé gratuitement de courts segments de notre équipe sur un thème donné. Cet épisode destiné au plus grand nombre ne révèle aucun secret. Les autres lundi sont en accès restreint, des « Locked Room Class » pour les personnes qui se sont inscrites comme « membres » de la Magic & Mystery School.

L’étudiant Nabeel Arshad.

Au cours des cinq dernières années, nous avons consacré des mois à des sujets tels que « Le business en magie », « La magie de fête et de banquet », « La magie des cartes pour le monde réel », « La construction d’un spectacle », « La magie comique », « Le mentalisme », « Faire des erreurs », « La magie des cordes », et plus de cinquante autres sujets ! Oui, l’équipe a créé plus de deux cent soixante-dix heures d’enseignement magique pour les magiciens. Croyez-moi : ce qui se passe le lundi n’est pas « du bavardage » ou « de la discussion à vide ». Tout le monde est impliqué et comprend que le niveau est élevé par le contenu de l’enseignement. Et ce n’est pas non plus une discussion à sens unique : le chat est une communauté très active où les gens qui assistent à la classe peuvent parler les uns aux autres et l’enseignant répondre aux questions. À l’heure actuelle, il n’existe pas d’autre programme d’éducation magique en ligne qui soit consacré à un tel apprentissage interactif, hebdomadaire et en direct, et ce, depuis plus de cinq ans.

L’étudiant Steve Radley.

Même si, en raison des décalages horaires, beaucoup de nos élèves ne sont pas en mesure d’assister en direct au cours, nous avons sauvegardé chaque épisode, et ils sont disponibles sur demande. L’accès à ces archives est l’un des nombreux avantages qui s’offrent à vous en devenant membre de la Magic & Mystery School. Nous avons quatre niveaux d’adhésion par an, dont chacun comporte des avantages supplémentaires : 25 $ (sustaining), 50 $ (supporting), 100 $ (premier) et plus de 100 $ (angel). Pour être complètement transparent au sujet de notre approche, les 20 $ de chaque cotisation va aider à couvrir le coût de la mise en ligne, le streaming et les services de stockage, mais chaque dollar va directement dans notre fonds de bourses et est donc donné à l’école sous forme d’aide financière.

L’étudiante Michaelann Cervan.

Je crois que ce noyau philanthropique fait partie de la raison pour laquelle de nombreux magiciens, venus de tous les coins du monde, se sont inscrits comme membres de la Magic & Mystery School. Pour 25 $ par an, non seulement les membres ont accès à nos programmes de cours d’éducation magique en ligne, y compris nos « PEP Talks » de nos « Magic and Meaning Conferences », mais ils ont aussi une entraide entres magiciens, entre jeunes et vieux, qui connaissent des moments difficiles mais veulent devenir meilleurs et avoir du succès. Vous serez ravis et étonnés de rencontrer ou de regarder faire des hommes et des femmes « transformés » par cette adhésion.

Un étudiant en condition de street magic.

L’engagement de la faculté envers ce programme de bourses est « une vraie affaire » ; Nous continuons à investir du temps, des ressources et des dollars pour aider les magiciens du monde entier à avoir accès à une éducation magique, indépendamment de leur capacité à couvrir le coût total de l’adhésion. Si l’on ne comprend pas ce noyau dur de notre projet, si l’on continue de supposer que la Magic & Mystery School est le théâtre de rituels bizarres, alors on n’a aucune idée de ce que nous sommes devenus au cours des quinze dernières années (5).

Directions futures

« Mon objectif à long terme est de continuer à aider Jeff, Larry, Tobias, Bryce et Abigail à faire de cette école la meilleure école de magie au monde. » Eugene Burger

Ca vaut la peine de le répéter : 2016 est le vingt-cinquième anniversaire de la Magic & Mystery School. À l’heure de l’instantané, de la célébrité éphémère, de la profusion de nouveaux produits, combien de choses dans la culture magique durent depuis vingt-cinq ans ? On pense à des institutions comme le Magic Castle, le Genii et le MAGIC Magazine, l’IBM, le SAM et la carrière stratosphérique de David Copperfield. Bien sûr, le changement se produira, et si une plus grande culture est une indication, ce changement se produira plus vite que l’on ne pense.

Pourtant, comme je l’espère, l’innovation et la transformation n’ont jamais été un problème pour Jeff McBride et l’école qu’il a fondée en 1991. L’une des « superpuissances » de McBride est sa capacité à rassembler des gens talentueux autour de lui, à écouter leurs conseils et avoir des années d’avance sur son sujet. Bien sûr, les changements viendront, et nous regardons déjà l’horizon pour 2017, 2018 et au-delà. Par exemple, une fois que nous aurons atteint trois cents épisodes de « Mystery School Monday », nous rechercherons une nouvelle direction pour notre outil en ligne. Chercher également de nouvelles classes à Las Vegas, chercher les derniers développements et directions dans le spectacle magique. Et notre populaire « Magic & Mystery School Tour » (avec McBride, Burger et Hass) continuera à « transporter les gens » en Amérique et à l’étranger.

Malgré notre passé passionnant et notre futur excitant, notre point de vue sur l’éducation de la magie se résume au présent, à des questions vitales : « Si vous voulez faire de la magie pour les autres, quel genre d’expérience voulez-vous créer ? », « Êtes-vous engagé à travailler pour que votre magie ait un réel impact ? », « Comprenez-vous clairement le processus pour atteindre cet objectif ? », « Êtes-vous capable de recevoir des conseils d’experts afin de devenir un meilleur magicien ? », En effet, comme Eugene Burger demande à chaque étudiant ou participant qui étudie avec nous : « Qu’est-ce que vous voulez que votre magie soit ? ».

Dès le début, l’intérêt profond de la Magic & Mystery School est de poser ces questions et d’aider des milliers de magiciens à trouver leurs propres réponses. C’est bien là l’essence même derrière tous nos voiles, le dernier secret caché au fond de nous. Toutes nos cartes sont sur la table, il n’y a rien dans nos manches. Autrement dit, nous travaillons à faire progresser l’art magique, un magicien à la fois.

Notes :

(1) Le cercle des célébrités. Chacune des « étoiles » suivantes a participé au moins à une des classes ou à un des événements de l’école :
- Michael Carbonaro (The Carbonaro Effect ; magicien de l’année décerné par the Academy of Magical Arts)
- Aaron Crow (The Illusionists ; champion du monde de mentalisme à la FISM 2003)
- Mat Franco (Gagnant 2014 d’America’s Got Talent)
- Jade (Médaille d’or à l’International Star)
- Alain Nu (The Mysterious World of Alain Nu ; tête d’affiche internationale)
- Ramana (Gagnant de l’émission PHENOMENON : The Next Uri Geller, Version allemande)
- Romany-Diva of Magic (Premier prix et Lion d’Or, World Magic Seminar ; Magic Circle magicienne de scène de l’année)
- Suzanne (Gagnante de l’émission Penn & Teller’s Fool Us ; magicienne de close-up de l’année décerné par the Academy of Magical Arts)
- Jim Vines (Première place et prix du public de l’International Brotherhood of Magicians 2016 ; médaille d’or, Pacific Coast Association of Magicians)
- Rob Zabrecky (Gagnant par deux fois, magicien de scène de l’année décerné par the Academy of Magical Arts)

(2) Notre catalogue complet de cours peut être consulté à l’adresse suivante : www.magicalwisdom.com/events

(3) La faculté de la Magic & Mystery School est composée de :
- Jeff McBride (fondateur et président)
- Eugene Burger (doyen)
- Lawrence Hass, Ph.D. (doyen associé)
- Tobias Beckwith (chef d’entreprise)
- Abigail Spinner McBride (ressources et relations publiques)
- Bryce Kuhlman (directeur technique)

(4) Programme de bourses d’études de la Magic & Mystery School. Le programme comprend deux parties.

La première partie est un fond de bourses d’études, qui se compose de dons directs de personnes appartenant à notre communauté et des sommes importantes apportées par les personnes qui deviennent membres de la Magic & Mystery School.

La deuxième partie est l’utilisation de ces fonds pour fournir une aide financière aux magiciens talentueux, pour combler l’écart financier qu’ils ont besoin pour atteindre leurs objectifs.

Pour faire un don direct ou pour voir si vous remplissez ces critères afin de postuler à une bourse d’études, rendez-vous sur www.magicalwisdom.com/schola...

(5) Devenez membre de la Magic & Mystery School. L’objectif principal du programme d’adhésion à l’école est de générer des revenus pour notre fonds de bourses d’études. Il y a quatre niveaux d’adhésion, chacun d’entre eux apporte de réels avantages et l’accès au contenu exclusif en ligne et des vidéos d’enseignement. Pour plus de détails et pour devenir membre, rendez-vous sur www.virtual.magicalwisdom.co...

A visiter :
- Magic & Mystery School.
- www.McBridemagic.tv

- Traduction de l’article Unveiling the Mysteries :Twenty-Five Years of the Magic & Mystery School tiré de la revue Genii, The Conjurors’ Magazine d’octobre 2016. Avec l’aimable autorisation de Richard KAUFMAN et Lawrence HASS. Copyright 2016 by the Genii Corporation. All Rights Reserved.

- Crédits photos : Sheryl Garrett. Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 30 août 2017.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA