Artefake

LOKI

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

Mon premier souvenir magique fut quand j’ai reçu ma première boîte de magie à l’âge de cinq ans. C’était un coffret de Paul Daniels et sur le devant de la boîte, Paul avait des cheveux !

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

Je suis un autodidacte, J’ai commencé à assister à des congrès vers l’âge de 13 ans. Mon mentor Fred Snook, qui travaillait au Repro Magic à Londres, m’a pris sous son aile et m’a présenté à de vrais magiciens. Je me souviens être assis, jusqu’à tard dans la nuit, au côté d’Arthur Emerson, Simon Lovell et Bob Little. Ces gars-là m’ont beaucoup appris. Regarder les galas et les concours de magie a été une chose inestimable pour façonner mon approche de cette discipline.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

Ceux que je crédite directement à mon succès sont Fred Snook qui m’a ouvert la porte vers le monde de la magie professionnelle. Harry Reeve qui m’a introduit au Magic Circle. David Berglas pour les premiers mots d’encouragement et en m’invitant dans l’association du Inner Magic Circle. Eugene Burger en me confirmant que j’étais un artiste « bizarre » coincé entre deux mondes.

Un événement clé fut ma participation aux Championnats IBM British Ring. On ne me connaissait de nulle part. On m’a catégoriquement dit que mon numéro manquait d’effets magiques. Cela m’a incité à affiner et à construire mon personnage de LOKI. J’ai toujours cru au style plus qu’au contenu, aux thématiques d’un numéro plus qu’aux tours. Je me suis présenté au concours 10 ans plus tard avec le même numéro et j’ai reçu le prix de l’originalité, celui que je voulais. Je me suis alors présenté au concours du Magic Circle dans la catégorie « magicien de scène de l’année » et j’ai obtenu la première place. Ma persévérance a été encouragée après avoir enseigné et entraîné un « Jeune magicien de l’année » qui a fini à la première place.

Le personnage de Manuel Martinez.

Ce succès m’a conduit à adhérer au Magic Inner Circle et m’a permis de faire quelques apparitions à la télévision. J’ai alors commencé à développer un autre personnage nommé Manuel Martinez, un immigrant cubain faisant de la magie comique. Ce personnage est maintenant devenu populaire, bien que la majorité du monde magique m’associe à un visage de blanc avec des cheveux fous...

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Aujourd’hui, je travaille essentiellement sur des navires de croisière avec un numéro comique de stand up. Encore une fois le contenu magique est faible, mais je me présente toujours comme un magicien. Ce ne sont pas les effets que vous faites qui sont importants, mais LA façon dont vous les faites.

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

David Copperfield, Rudy Coby, Kevin James, Jeff McBride, Penn & Teller et Simon Drake.

Manuel Martinez dans l’émission Fool us de Penn & Teller.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

Le « bizarre » m’a toujours attiré ainsi que le personnage de « l’anti magicien ». Mais par contraste, j’aime la nature poétique dans l’œuvre de David Copperfield, et en particulier son utilisation et ses choix de musiques. J’utilise ces deux styles contrastés pour forger mon propre travail.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Le cinéma muet. Charles Chaplin et Harold Lloyd ont tous deux joué un rôle important. Le charisme scénique et l’artisanat de Michael Jackson m’a aussi influencé. Les films m’ont donné une plus grande appréciation de l’utilisation de la musique et une compréhension plus profonde dans la façon de souligner mon travail. L’univers de Batman a toujours été au cœur de tout ce que je fais.

Le personnage de LOKI.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Regardez le plus de magie que vous pouvez, ne copiez pas mais imitez ceux que vous admirez. Vous découvrirez bientôt vos forces et vos faiblesses. Soyez honnête avec vous-même et travaillez vos points forts. N’ayez pas peur d’essayer quelque chose de nouveau et d’expérimenter avec votre matériel et avec votre personnage. Prenez des cours de comédie.

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

Maintenant la télévision domine notre art et je pense que le magicien de télévision n’est plus crédible. Ce n’est pas nécessairement sa faute, mais celle des formats qui se sont développés jusqu’à présent. Les effets sont plus gros mais pas nécessairement meilleurs. Malheureusement, je ne vois pas beaucoup de magie en direct et je ne suis pas allé à une convention magique depuis longtemps.

Le personnage du mentaliste David Zambuka.

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

La culture joue un rôle énorme, Elle donne à vos représentations une grande diversité. Bien que la magie soit un langage universel, elle transcende les cultures. J’apprécie vraiment les magiciens avec une vision complètement différente sur notre art, basée sur leur éducation et leurs spécificités locales.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

J’aime construire et concevoir des sites web, joué à des jeux sur mon XBOX et je suis un accro des gadgets en tout genre !

- Interview réalisée en juillet 2015.

A visiter :
- Le site de Loki.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayant-droits, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 20 décembre 2016.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA