Artefake
Accueil du site   LES FOLIES MELIES

LES FOLIES MELIES

Maison de la Magie (Blois, octobre 2014).

Une pièce magique de François Normag, avec Yvon Carpier et Marie Pallu.

Georges Méliès n’en finit pas d’inspirer les artistes du monde entier ; qu’ils soient cinéastes (Scorsese), plasticiens (Sorin) ou magiciens, son univers est partout, signe d’une influence intemporelle. Ce spectacle de 30 mn nous propose un étonnant voyage dans l’univers du cinéaste et du cinéma où le temps et les époques se télescopent de la fin du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui.

Introduction

Une annonce souhaite la bienvenue à Georges Méliès ; un rideau blanc tombe, laissant apparaître une grande horloge avec un écran à l’intérieur qui commence à diffuser le célèbre film Le voyage dans la lune. Sur scène se trouvent une caméra sur pied et une statue en forme de diablotin.

Un voile est aspiré par la bouche de Méliès (une grosse tête en volume) qui se trouve au dessus de la scène, tandis que le cinémagicien apparaît en ombre chinoise, puis en chair et en os dans la grande horloge. Il fait apparaître une baguette de son chapeau tandis que la statue en forme d’automate applaudit.

Le Générator

Une machine appelée Générator est branchée à la grande horloge et un voile descend des cintres pour projeter le film L’Homme à tête de caoutchouc tandis que Méliès « capte » son film avec la caméra sur pied. D’un coup, le film explose et l’horloge se détraque. Méliès prend une chandelle qu’il fait se rétrécir pendant que l’horloge s’emballe et que l’écran projette des extraits de films de 1900 à 2014. Apparaît alors une fille dans l’horloge, elle s’appelle Loana, c’est une fille de nos jours.

Choc des cultures

Loana se présente : « moi aussi, je fais de la magie et du cinéma. » Méliès tombe dans les pommes. Loana apporte une chaine hifi avec un CD et met du « gros son ». La chaîne est recouverte d’un tissu et disparaît au lancé. Elle fait ensuite apparaître un téléphone portable et le multiplie par trois fois. S’en suit une petite comédie entre le monde muet du vieux Méliès et le monde de sur-communication de la jeune fille. Loana fait apparaître une bouteille de coca sous un foulard tandis que Méliès met en suspension un verre de champagne.

Cinémagie

Après ce premier contact où chacun a fait découvrir à l’autre son monde, Loana prend place devant la caméra de Méliès qui filme aussi le public. L’écran diffuse alors une salle avec des Gremlins à la place des spectateurs.

Méliès revient sur scène avec des bobines de films et enlève sa veste. A son insu, Loana lui prend son haut et commence à l’imiter dans son dos. Méliès apporte ensuite sur scène une table et une boîte à film vide. Il en sort alors un tissu en forme de pellicule ou défile Mickey dans le film Fantasia ; pendant ce temps, Loana fait léviter un ballet comme dans le film.

Méliès joue avec les images et défilent alors plusieurs films de l’histoire du cinéma dans un compte à rebours temporel : Le bon, la brute et le truand, James Bond, Love story, Chantons sous la pluie (ils miment le parapluie), Ben Hur (ils prennent le voile pour se confectionner une toje), Superman, Harry Potter, E.T, Mary Poppins, Fred Astaire, La Belle et la bête, Le Magicien d’Oz, Frankenstein, Métropolis, Les lumières de la ville et Le voyage dans la lune.

Apparaît alors sur la table une coupe-trophée qui se transforme en fusée (un clin d’œil au Voyage dans la lune), est projeté ensuite Star Wars avec la fameuse phrase « je suis ton père » qui trouve ici une résonnance subtile avec « le père » des effets spéciaux ! Tout a coup, le mot WARNING est inscrit sur l’écran et résonne comme une mise en garde. Méliès entre dans une grande armoire (le transformator) avec une clé à molette et Loana lui fait tourner littéralement la tête à 360° à l’aide d’une télécommande. Elle ouvre alors la boîte et on aperçoit que le corps de Méliès a subit la même chose. Sa tête est alors aplatie entre deux plaques. La machine est ouverte sur ses quatre côtés et le corps a disparu. Méliès réapparaît en entier pour clore l’incident. Une très belle illusion remise au goût du jour !

Back to the futur

Après une petite saynète sous forme de pitrerie façon film muet accéléré, Méliès fait léviter et disparaître Loana sous une cape. Descendent alors des cintres un foulard rouge. Il essaie de faire redémarrer sa machine à voyager dans le temps mais n’y arrive pas. C’est alors que la statue automate s’éclaire pour signifier qu’il faut remplacer l’ampoule dans la caméra et placer celle-ci devant l’écran qui projette un voyage en 3026. Apparaît ensuite, dans la salle, un cosmonaute portant un casque de moto blanc et un cerceau : c’est Loana qui est revenue et lévite dans les airs à travers le cerceau tenue par Méliès. Elle redescend « sur terre » et c’est à la statue de léviter avec le casque posé dessus.

Les deux protagonistes saluent le public et deux bandes de tissu descendent des cintres de chaque côté de la scène. Une chorégraphie en ombres chinoises se met en place entre Méliès et Loana, entre les projections vidéo et les comédiens. A la fin, trois silhouettes saluent la salle et l’ombre s’envole au dessus de la scène pour laisser redescendre des confettis.

Conclusion

François Normag a écrit une amusante pièce magique qui rend hommage à Georges Méliès de façon inspirée où l’humour, la légèreté et l’inventivité sont bien présents. Un soin particulier a été apporté aux costumes, décors et à la scénographie. Les effets magiques sont relativement bien choisis. Les deux comédiens formés à la prestidigitation, en peu de temps, s’en sortent bien. Nous pouvons toutefois regretter leur jeu un peu trop outrancier qui, certes rappelle les films muets, mais dénote dans les tableaux contemporains. Dommage également pour la séquence des films qu’il n’y ait pas assez d’interactions magiques avec les images et trop de remplissage. Le télescopage de certains univers frôle de temps à autre le kitsch et la gratuité, mais l’esprit bon enfant est là et le public s’amuse. Au final, une belle initiative qui célèbre une fois de plus un de nos plus illustres cinéaste français, véritable légende du cinématographe mondial !

- Le spectacle Les folies Méliès a eu lieu du 5 avril au 2 novembre 2014 à La Maison de la Magie à Blois.

A Lire :
- Le dossier Méliès, L’homme orchestre.
- La présentation de Méliès par Caroly.
- Le compte rendu de l’exposition Méliès, magicien du cinéma.
- Le dossier Magie et cinéma.
- Le compte rendu du spectacle Méliès, Cabaret magique.
- Méliès et le Théâtre Robert-Houdin.
- Méliès Mage.
- Méliès, lettre manuscrite.
- Méliès par Scorsese.

A voir :
- Le DVD Georges Méliès, l’intégrale !
- Le DVD Méliès, 30 chefs-d’œuvre.
- Le DVD Méliès, le cinémagicien.
- Le DVD Méliès, Encore.
- Le DVD collector George Méliès, à la conquête du cinématographe. Livre réalisé en partenariat avec les Amis de Georges Méliès-Cinémathèque Méliès, contenant les 2 DVD précédents de Fechner productions + un DVD de films inédits (novembre 2011).

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 3 juin 2015.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA