Artefake
Accueil du site   TRICHEURS

TRICHEURS

par François Cavanna (1984).

Extraits du livre ...et le singe devint con du libre penseur Cavanna (1984). Texte à la gloire de la Triche et des Tricheurs. Il ne faut pas oublier que c’est grâce à eux que, pour s’en démarquer, la magie est devenue un art.

Neuvième leçon : L’homme goûte les émotions de l’aventure sans vraiment se fatiguer.

Les hommes connurent le jeu très tôt. Vous dire exactement à quelle époque, c’est autre chose. On peut seulement affirmer avec une certitude absolue :

1. Que l’homme sut jouer avant de savoir travailler.

2. Que l’homme sut tricher avant de savoir jouer.

..............................................

Le jeu de dé est très ancien, peut-être le plus ancien de tous. La preuve c’est que les dés sont carrés. Leur invention est donc antérieure à celle de la roue. Sinon, on aurait fait des dés ronds. Au lieu de ça, à cause de la tradition, encore aujourd’hui on continue à faire rouler des dés carrés, et on a beau les jeter fort, ils s’arrêtent presque tout de suite.

..............................................

Le premier tricheur scientifique fut Ramsès-la-ficelle, qui inventa les dés télécommandés.......

Gagnant à tous les coups, il joua avec le Pharaon, lui gagna l’Egypte et devint Pharaon à sa place. Il faillit gagner Rome à Jules César, mais Jules César, qui était très malin, l’obligea à jouer sur une table de marbre très propre au lieu de jouer par terre, dans la poussière, comme il faisait d’habitude, et l’on vit distinctement les ficelles qui étaient attachées aux dés et à ses doigts.

............................

Il n’y a pas que les dés dans la vie. Il y a aussi les cartes. Elles apparurent beaucoup plus tard, non pas, comme l’enseignent ceux qui parlent sans savoir, parce qu’il fallut attendre que fût inventé le carton, mais bien parce qu’il fallut attendre que fussent inventés les manches de veste.

Vous avez certainement déjà remarqué qu’on aurait pu faire des cartes à jouer un tout petit peu plus larges, ou plus longues, ou je ne sais pas, moi...Eh bien, comme par hasard, elles ont juste la bonne largeur pour tenir bien au chaud dans une manche de veste et pour venir se glisser gentiment sous votre main sans que rien ne dépasse.

..............................

Nous méprisons les tricheurs. Les peuples de l’Antiquité, au contraire, les honoraient et les respectaient. C’est eux qui avait raison.

Celui qui ne triche pas est un résigné, un feignant et un lâche. Il subit son destin, courbe la tête sous les coups du sort et attend paresseusement que le hasard travaille pour lui. Mentalité d’esclave. S’il n’y avait eu que des peigne-culs de ce genre, l’humanité ne serait actuellement qu’un ramassis d’assujettis à la Sécurité Sociale.

..............................

Les grands hommes dont notre civilisation est légitimement fière pourraient s’appeler plus justement les grands tricheurs.

- C’est parce qu’il tricha en prenant un raccourci que Christophe Colomb découvrit l’Amérique.
- David tricha : au lieu de lutter contre le géant Goliath loyalement, à mains nues, il avait caché une fronde dans son slip.
- Gutenberg tricha : au lieu d’écrire les livres à la main, il les imprima.
- Archimède tricha : au lieu d’aller au fond, comme le voulait la règle du jeu, il mit une planche sous lui et il flotta.
- Pasteur tricha : au lieu de se battre d’homme à homme avec les microbes, il les fit bouillir par surprise.
- De Gaulle tricha : il a dit « La France n’a pas perdue la guerre », ce qui était un gros mensonge, et finalement il devint Président.
- Napoléon aussi tricha : il attira les Anglais dans un pièce, à Waterloo, mais c’est lui qui tomba dedans. Ce qui montre bien que tout le monde ne peut pas être De Gaulle.

Nous acclamons celui qui refuse la défaite et nous mettons les tricheurs en prison. Ou bien nous sommes gâteux, ou bien nous sommes hypocrites. Ou bien les deux.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 14 mai 2013.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA