Artefake
Accueil du site   KENRIS MURAT

KENRIS MURAT

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

Dans les années 1990, je fais la connaissance d’un artiste nommé Hiatus. Ce personnage avait plus d’un tour dans son sac : photographe professionnel renommé, peintre, sculpteur, magicien, clown... Il est le départ d’une passion qui me dévorait déjà depuis plusieurs années sans trouver le moyen de l’assouvir.

Les 15 années suivantes, je me suis consacré à une vie professionnelle dans différents secteurs (immobilier, restauration, vidéo, grande distribution...). Pendant cette période j’ai dû mettre entre parenthèse ma vie de passionné. En 2004 un élément va bouleverser mon existence. Je dirais plutôt, un numéro : un soir, en regardant une émission de magie, je vois le numéro de manipulation de Peter Marvey : le choc !

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

Hiatus a été mon maître pendant plusieurs années, m’enseignant les bases de la magie et la culture de la magie. Ce rapport maître-élève a été pour moi une très grande expérience tant dans le domaine de la magie que dans la vie de tous les jours.

C’est après avoir vu le numéro de Peter Marvey que j’ai sérieusement décidé de vendre toutes mes activités et de me consacrer exclusivement à la construction d’un numéro de manipulations. Bref, changer radicalement de vie. Me voilà à m’entrainer tous les jours à rechercher techniques, manipulations et tout ce qui a trait à la construction d’un numéro.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

Petit à petit j’ai fait de nombreuses rencontres enrichissantes.

Mon premier concours à la Colombe d’Or, où je m’aperçois que je suis loin d’avoir réalisé mon rêve. J’apprends aussi qu’un autre magicien, Arnaud Voisin, est en train de travailler un numéro avec le même personnage que moi, James Bond. Cette rencontre avec Arnaud a été très enrichissante, elle m’a permis de rencontrer le club des « Rendez-vous Magiques » à Grenoble, avec Artmik, Lancelot, Pilou, Arnaud, Ponka, Bertox, Jordan Gomez... Ces personnes m’ont accueilli à plusieurs reprises afin de m’aider à travailler et perfectionner mon numéro.

Jean-Philippe Loupi est venu en stage de travail dans ma région et m’a fait une critique très pertinente : « tu mérites mieux comme numéro ». Je venais de comprendre que tant de travail n’était pas encore assez. C’est le moment où mon numéro allait prendre un autre tournant important : il fallait que je trouve à tout prix autre chose d’original.

Peter Din, le Président de la FFAP, avec qui j’avais déjà sympathisé depuis quelques temps, vient me parler de son projet de créer une Équipe de France de Magie, et me demande si je suis intéressé. L’occasion était trop belle pour être refusée. Une nouvelle aventure allait commencer. Après plusieurs stages et galas, une équipe soudée s’est formée. Entraide, professionnellement comme humainement.

Cela fait 10 ans que je travaille mon numéro, j’en suis encore à trouver des subtilités et des améliorations grâce à mon « cobaye » qui m’accompagne tous les jours maintenant depuis 10 ans : mon épouse Aurélia. Il y a d’autres « cobayes » qui m’aident à faire les bons choix à chaque fois que je veux apporter des modifications : Artmik, Jordan Gomez, Peter Din, Thierry Schanen, Rudy Chelli et bien d’autres... dont je sollicite les conseils de temps à autres.

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Nuit et jour, et surtout la nuit ! De façon acharnée je dirai, j’ai une « soif de travail », de perfection, je cherche toujours à créer, améliorer, modifier, peaufiner…

Chez moi j’ai un espace dédié au travail, fond de scène noir, miroirs, etc. Et surtout je me filme, c’est indispensable, et je visionne afin de corriger. J’aime montrer mes « nouveautés » à mes amis magiciens et non magiciens, pour un premier test avant de les faire sur scène et de les valider. Quand l’occasion se présente nous travaillons avec des amis magiciens. Je participe également aux stages de l’équipe de France.

Pour moi une des bases du travail est la critique. J’ai commencé les concours pour avoir un maximum de critiques pour pouvoir avancer. Et le travail en groupe est très bénéfique. Je travaille énormément, je ne m’arrête jamais de « penser magie » !

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

Peter Marvey, tant la première fois où j’ai regardé son numéro de manipulation m’a marqué. Jérôme Murat, Lance Burton, David Copperfield, Norbert Ferré, Artmik, Pilou...

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

Pour moi la magie doit être épurée, stylée et avec une technique forte. Tout cela ne peut s’acquérir qu’avec le temps, donc du travail. Il y a également un secret pour avoir un très bon numéro que m’a transmis Norbert Ferré : « La Surprise », comme dans son numéro avec la double personnalité.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Chaplin est une des bases du monde artistique que j’admire le plus, un artiste complet.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Le travail, le travail, le travail. Je fais une conférence sur « comment créer un numéro de A à Z » en se basant sur ma propre expérience. Il y a tant de points à aborder...

Il faut être motivé à 300% avant de commencer, être passionné. Il faut y consacrer énormément de temps, être patient. Accepter la critique. S’entourer des bonnes personnes. Aller au bout des choses... Il faut trouver ce qui va faire la différence, être original.

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

La magie évolue avec le temps, elle devient plus exigeante multi disciplinaire et avec des techniques très pointue. Les asiatiques font évoluer la magie et progresser notre art à un autre niveau de technicité, les européens ont une approche un peu différente et pour moi elle se doit d’être technique et artistique.

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

Je pense que dans l’avenir nous aurons de plus en plus de numéros « multi arts » et j’encourage les personnes qui souhaitent suivre cette voie à aller au bout des choses. La culture est indissociable de l’art, et donc de la magie.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

J’essaie de faire un peu de sport afin d’être en forme le jour J. Le cinéma est pour moi une source d’inspiration énorme pour mes numéros. Il me permet aussi de voyager dans d’autres univers et en parlant de voyager j’adore aussi me rendre dans d’autres lieux avec ma famille qui est ma première passion. J’adore également l’aviation et la musique.

- Interview réalisée en novembre 2014.

A visiter :
- Le site de Kenris et Aurélia.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 27 novembre 2014.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA