Artefake
Accueil du site   Jimmy DELP

Jimmy DELP

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

Je me rappelle avoir vu Dani Lary qui transformait des billets de 10€ en 500€, je me suis dit que cela pouvait être un bon moyen de gagner de l’argent mais je me suis vite rendu compte plus tard que cela pouvait être aussi un art d’endettement.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

J’avais 12 ans, et durant certaines vacances je me retrouvais seul avec mon père, chaque fois que l’on se voyait il me rapportait les fameux J’aime la magie de Sylvain Mirouf, c’était un super magazine pour commencer, celui-ci était fourni avec un accessoire de magie, toujours très passionnant. Chaque tour appris dans ce magazine était vraiment très efficace, je m’entrainais devant mon père et dès qu’il me disait que cela était ok, j’allais le montrer aux autres.

C’est à l’école que ma passion s’est vraiment développée, j’étais plutôt timide mais chaque fois que je faisais un tour je me rappelle que cela faisait du bruit dans les murs de l’école et plus les jours passaient plus il y avait du monde autour de moi pour me regarder. Un jour il y avait jusqu’à 50 élèves autour de moi qui m’acclamaient durant des dizaines de minutes. Je peux vous dire que cela a fait grimper rapidement ma confiance en moi. Il fallait alors que je trouve de nouveaux effets avant que ma reconnaissance tombe. Je passais les heures de cours à manipuler des accessoires sous la table. J’avais même constitué une équipe de baron, un à chaque endroit où j’étais susceptible d’être sollicité, un à la cantine, un à la salle de sport, un à la bibliothèque et 2 en classe. Parfois les professeurs me demandaient de faire des tours devant toute la classe et ça tout le monde adorait, cela nous faisait louper des heures et des heures de dictée…

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé ?

Je considère beaucoup de personnes sans qui je n’aurais pu me découvrir artistiquement et ces personnes sont des menuisiers, des costumières, des artistes, des agents, des électriciens, des webmasters, des dessinateurs. Il faut savoir bien s’entourer parce que c’est un métier où on a besoin d’un savoir-faire très diversifié. Au début je voulais agir seul et quand j’ai changé cette mentalité et que je me suis mis à déléguer des tâches aux autres je pouvais me permettre d’être plus créatif. Je ne sais pourquoi on croit tout savoir quand on démarre.

La personne qui m’a beaucoup apporté artistiquement est mon metteur en scène Kaki, un très grand mime qui a mis tout son savoir-faire, son temps et son énergie dans la mise en scène de mon numéro de magie cartoon. Je le remercie énormément pour son humanité et pour son amour du partage. Avant d’être un très bon metteur en scène c’est un homme extraordinaire.

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Cette question est trop vague. Ma réponse pourrait être par conséquent beaucoup trop longue et je ne veux pas vous infliger cela.

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

J’aime beaucoup la magie sous forme de caméra cachée. Il y a des vidéos sur YouTube vraiment très surprenantes, cela me régale. J’aime beaucoup la réaction des piégés lorsque la magie est faite par surprise.

Autrement je suis fan d’une séquence culte de Jim Carrey qui se retrouve sur un plateau TV pour fêter la nouvelle année. Il devient complètement hystérique, crache de l’eau, danse avec le cameraman, embrasse des spectateurs, frappe, se dénude sur un taxi. La séquence part en vrille totale, du grand Jim Carrey ! Je suis fan de l’humour visuel, j’aimais beaucoup aussi toutes la série Mr Bean.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

Bien sûr la magie cartoon et j’aime aussi beaucoup quand la magie est mise en scène pour permettre de réaliser un rêve comme faisait beaucoup David Copperfield, se téléporter, devenir léger, transformer du café en pièce.

Moi, je m’orienterai, je pense encore longtemps dans la magie humoristique. Quel plaisir de partager le rire avec les autres. Le rire c’est universel et éternel.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Je suis un grand fan des spectacles d’Arturo Brachetti. J’aime tout chez lui, son rythme, son univers, sa façon de parler, sa générosité, son aura, son odorat… et surtout sa queue... qui orne sa tête.

Mes autres idoles dans le domaine de la magie sont Rudy Coby, Ed Alonzo, Otto Wessely, Gary Kurtz et David Copperfield. Ce dernier que je remercie encore beaucoup de m’avoir donné une autorisation de me produire avec « l’effet de la bissection ». Un effet que je réalise dans mon spectacle et qui m’a été inspiré par son numéro Laser illusion.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Fonce, il y a de la place pour tout le monde, faut juste trouver la sienne !

Sois original, crées une gestuelle, assume ton style, fabriques toi un costume sur mesure et crois en toi. Oui je parle du costume parce-que je pense que le costume fait 50 % de la confiance de l’artiste.

Etudie, cultive-toi, inspire-toi et communique avec un maximum d’artistes qui te plaisent. Mais surtout soit humble, à l’écoute, positif, généreux, gentil, bienveillant gratifiant et agit avec passion.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

J’ai la bougeotte et j’adore voyager, découvrir d’autres cultures, d’autres oxygènes ! Cette année, j’ai découvert neuf pays dont huit où j’y ai joué mon numéro. Quel plaisir de pouvoir voyager pour sa passion première. Je suis un vrai poisson, j’adore tous les sports aquatiques et plus particulièrement, je suis passionné de plongée, de surf, de planche à voile et de bataille d’eau bien sûr !

- Interview réalisée en février 2018.

A visiter :
- Le site de Jimmy Delp.

Crédit Photos : Eric Hochard. Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayant-droits, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 28 février 2018.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2018
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA