Artefake
Accueil du site   Jean-Emmanuel FRANZIS

Jean-Emmanuel FRANZIS

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

J’ai pu débuter la magie a 12 ans. Je crois me souvenir que j’avais pu voir une émission de télévision animée par Dominique Webb. Lors de cette émission j’ai pu voir le magicien Tony Slydini qui réalisait une de ses routines de pièces. Cela a été mon premier déclic. Je me souviens avoir eu une impression de véritable magie.

C’est à cet âge que j’ai pu commencer à m’intéresser à la magie et à essayer de trouver des livres. Mon premier livre a été celui de Patrick Page.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

J’ai pu franchir le premier pas dans la magie à douze ans. Je me suis mis à chercher des sources et sur le Magazine Télé 7 Jours il y avait une publicité de Jean-Pierre Hornecker. J’ai commandé le catalogue et j’ai pu acheter mes premiers livres de magie.

Par la suite j’ai eu la chance de rencontrer un magicien qui habitait prés de chez moi à Aix en Provence. Il s’agissait de Michel Libermann. Ce dernier m’a initié et m’a présenté les grands auteurs comme Dai Vernon, Tony Slydini, Lewis Ganson, Fred Kaps.

Dès lors je n’ai pas cessé d’étudier. A 16 ans j’ai pu me présenter à mon premier concours, celui de l’IBM (International Brotherhood of Magicians) de Bruxelles en 1986 où j’ai pu obtenir le premier prix de magie junior.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

Ce sont les rencontres qui ont fait que j’ai pu trouver ma place dans le monde de la magie et nouer des relations étroites avec divers magiciens.

La première opportunité a été de rencontrer Bobby Bernard, un magicien anglais décédé récemment, qui faisait parti du groupe de travail d’Alex Elmsley et John Ramsay. Ce dernier a pris le temps de m’apprendre diverses techniques de manipulation de pièces de monnaie de T. Nelson Downs.

David Roth, T. C. Ryder, Jose Fantuzzi et Jack Diamond. (© Herb Scher)

Par la suite des rencontres importantes furent avec Giacomo Bertini, Dr Mickael Rubinstein et David Roth. Tout cela m’a permis d’approfondir la magie des pièces et d’être invité pour participer au New York Coin Magic Seminar où j’ai pu avoir la chance de mettre quatre de mes routines de pièces dans les DVD réalisés par Dr Mickael Rubinstein et David Roth.

Il y a également eu Michael Gallo et Bob Fitch avec qui j’ai pu passer de longs moments à travailler à la fois la présence sur scène et les techniques.

Une autre rencontre très importante a été celle avec les responsables des 4F. Il s’agit de Obie O’Brian et Joane Caesar. Cette rencontre a eu lieu en 2009 après avoir obtenu le 3ème prix au Congrès de Blackpool. Par la suite j’ai pu aller plusieurs fois au 4F (Batavia, Etat de New York) où j’ai pu rencontrer et travailler notamment avec Patrick Page. Il y a également d’autres personnes comme Patrick Dessi, chercheur et créateur de génie, Norbert Ferre, Magicien humble de génie, Miguel Angel Gea, dont l’ouverture d’esprit est rare.

Je pense que la magie, comme tout dans la vie, implique que l’on s’ouvre vers les autres, sans cela la magie n’aurait aucun intérêt.

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

La magie est une passion, je travaille essentiellement dans des congrès et dans des rencontres magiques. J’ai la chance de ne pas avoir à gagner ma vie avec la magie. Cela me permet de pouvoir faire ce que j’ai réellement envie sans aucune concession, tout en faisant des erreurs. J’ai la chance d’aller à l’Escorial de Madrid où, même s’il s’agit d’étude sur la cartomagie, les gens sur place apprécient, notamment Juan Tamariz, la magie des pièces.

Avec mes amis Eric Roumestan et Giacomo Bertini nous avons pu créer le First European Coin Magic Symposium en 2010. Ce fut merveilleux, en effet des magiciens comme Curtis Kam, Hakira Fuji, Eric Jones, Futagawa, David Roth ont cru en la démarche. De cet événement plusieurs DVD ont été réalisés.

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

L’artiste qui m’a le plus marqué est Reed McClintock. En effet j’ai pu faire sa connaissance en 2004 quand il faisait sa tournée de conférences en Europe. J’ai rencontré une personne passionnée, généreuse qui a su transmettre sa passion et c’est à partir de ce moment-là que j’ai véritablement focalisé mon travail sur la magie des pièces.

Par la suite j’ai pu rencontrer Curtis Kam qui est un magicien hawaïen et qui à mon sens a marqué une rupture dans le monde de la magie des pièces en travaillant verticalement.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

J’aime tous les genres de magie à partir du moment où il y a un véritable travail et un amour pour cet art.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Mes influences artistiques en magie viennent de Dai Vernon, Slydini, Curtis Kam et Reed McClintock essentiellement.

Tout peut influencer les magiciens aussi bien le théâtre, la littérature, la poésie, etc. La magie est un art particulier qui doit se laisser bercer par les autres arts. Je pense qu’il est primordial de ne pas se scléroser.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Je pense que le plus important est d’avoir envie et de croire en ce que l’on fait. A partir du moment où on désire véritablement quelque chose il est impossible que cela n’arrive pas.

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

La magie actuelle se porte bien car elle se remet en question. Il est difficile d’effacer dans l’esprit des gens « le lapin dans le chapeau », mais la magie c’est aussi cela.

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

Il existe autant de magie qu’il a de cultures et de manières de vivre. Les américains sont différents des français et la magie espagnole a sa propre personnalité. Il est bon de ne pas mettre en place un style stéréotypé de magie. Les numéros coréens sont magnifiques, mais quand un européens essaye de copier ce genre de numéro on peut constater que quelque chose ne va pas.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

Je suis un fanatique du pilotage d’avion. C’est une nouvelle passion qui me prend du temps et me fait me replonger dans mes cours de mathématique. Je pratique les sports nautiques comme la voile et la plongée. En résumé j’aime le mouvement et vivre intensément tout ce que je peux faire.

- Interview réalisée en janvier 2015.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 1er septembre 2015.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA