Artefake
Accueil du site   HOMMAGES AUX ESCAMOTEURS 5

HOMMAGES AUX ESCAMOTEURS 5

Bonnifet à Marseille ou le Martigal dupé.

Extrait des Aventures comiques par J.H.M (Marseille, imprimerie de Baudillon, 39 rue Coutellerie).

Ça ne tient plus un fil au bout de quatre jours. Qu’il soit comme il voudra, travaillez-le toujours. En effet, le fripier me prit soudain mesure. Vous me le promettez ? Pour demain je vous jure. Je sors, mais en jurant comme un vrai-possédé contre les scélérats qui m’avaient attrapé. Réfléchissant tout seul à mon cruel malheur.

J’arrive en promenant près d’un escamoteur. Il avait rassemblé, avec un vieux tambour, quantité de bourgeois placés à son entour. Afin de mieux voir, j’approche dans la foule. Je vis escamoter une petite boule.

Je m’étais approché, j’étais placé très-bien. Je me crevais les yeux et je ne voyais rien. Je m’écrie à l’instant : oh c’est inconcevable ! Je crois que ce faquin fait pacte avec le diable ! C’est un maudit sorcier qui s’amuse en ces lieux et qui nous jette à tous de poudre-dans les yeux.

Mais quoi ? Ce n’est pas ça. Grand Dieu ! Quelle épouvante. Je tâte mon gousset, ma montré, elle est absente ! Satre coquin de sort ! Vit-on chose pareille ! Il n’est donc plus permis de rester dans Marseille ? On vient de me souffler une montre de cuivre qui valait pour le moins plus de vingt-une livre.

Oui, c’était un bijou. Rien ne là dérangeait. Elle semblait de l’or quand on la fourbissait. Même le sacristain, qui près de chez moi loge, venait me l’emprunter pour régler son horloge. Un chacun me vantait ce bijou sans pareil. Qui, par un cas fortuit eût réglé le soleil. Et dans Marseille il faut qu’un fripon me l’enlève !

Ah ! S’il ne me la rend, de désespoir je crève. Té, té, té, suis-je sot d’avoir tant de chagrin. Voilà comment on est quand on est pas plus fin. A présent je vois bien que notre escamoteur m’a joué ce tour-là pour faire son farceur. Allons, que je lui dis : finissons de jouer parce que vous pourriez la faire déranger.

Ce n’est pas un objet qu’on trouve de rencontre. Ainsi dépêchez-vous à me rendre ma montre. Savez-vous le coquin ce qu’il me répondit ? Que j’étais un vieux fou, que je perdais l’esprit. Qu’il n’avait point touché ni montre ni pendule et de me retirer vu que je le canule.

Je soutenais toujours, vu que j’avais raison. Mais tous les assistants me soutenait que non. Je m’éloigne aussitôt de cette forêt noire car ils s’entendaient tous comme larrons en foire. Pour passer mon humeur et guérir mon envie, Je décidais de voir un peu la comédie…

Auteur : Didier MORAX


Mise à jour effectuée le : 13 mars 2010.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA