Artefake
Accueil du site   HAMILTON

HAMILTON

Extrait de l’Illusionniste, Vol. 1, N° 10 d’octobre 1903.

On sait que Robert-Houdin fut forcé par la Révolution de 1848 d’émigrer en Angleterre. Rentré en France en octobre l849, il reprit le cours de ses représentations, mais dès le début il s’aperçut que les séances qu’il donnait autrefois sans aucune fatigue, le jetaient maintenant dans un pénible accablement. Les veilles, les fatigues, l’incessante préoccupation des représentations et plus encore peut-être l’atmosphère brumeuse de la Grande Bretagne, avaient épuisé ses forces (1).

C’est alors qu’il se décida à former un élève. Un artiste d’un extérieur agréable et dont il connaissait l’intelligence, lui sembla remplir les conditions désirées. Le futur prestidigitateur montra de l’aptitude et un grand zèle pour les leçons du maître. Il fut en très peu de temps en état de préparer les expériences, puis il aida Robert-Houdin dans l’administration du théâtre, et lorsque vinrent les chaleurs de l’été, au lieu de faire relâche suivant l’habitude on continua d’annoncer le spectacle, seulement le nom de Robert-Houdin fut remplacé sur l’affiche par celui d’Hamilton.

Eu égard à son peu d’études, le nouveau magicien ne pouvait être très fort ; mais il était convenable dans ses expériences et le public se montra satisfait. Enfin vers le mois de janvier 1852, jugeant Hamilton (2) apte à lui succéder, Robert-Houdin se décida à lui céder son établissement, et pour que son théâtre, l’oeuvre de son travail, restât dans sa famille, on passa deux contrats : le même jour son élève devint son beau-frère et son successeur.

Le théâtre Robert-Houdin avait été inauguré au Palais-Royal le 3 juillet 1845. En 1854, Hamilton, jugeant sainement avec les idées du jour, le transporta au Boulevard des Italiens, là il installa la charmante petite salle qui fut détruite il y a deux ans par un incendie et qui est maintenant restaurée par les soins de M. Méliès, le directeur actuel.

La vogue de ce spectacle continua sous la direction d’Hamilton, celui-ci qui présentait tous les automates et toutes les expériences de Robert-Houdin ajoutait de temps en temps au programme une création personnelle :
- « L’Oracle du Destin » présenté pour la première fois le 6 février 1861.
- « Les Globes de feu » qui figurèrent an programme le 18 février, même mois de la même année.
- « Le Triomphe de Raphaël » du 6 janvier 1861.
- Le tour sensationnel de « l’Enfant enlevé par un Cheveu » qui date du 16 janvier 1860.

Notes :
- (1) Il n’avait que 44 ans mais les conditions de vie étaient plus difficiles au 19e siècle.
- (2) Pierre, Etienne, Auguste Chocat (1812 – 1877)

Documents : Collection Christian Fechner / Didier Morax.

Auteur : Collectif Artefake


Mise à jour effectuée le : 23 mai 2013.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA