Artefake
Accueil du site   Frank TRUONG

Frank TRUONG

Parcours d’un des magiciens de l’émission "la grande illusion" sur France 3.

Temps de lecture : 3 min

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

C’est mon prof de sport Christian Chelman qui m’a montré mes premiers tours de magie en cours de sport. J’avais alors 17 ans.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

C’est lui qui m’a initié à cet art. Comme j’étais très sportif nous nous sommes donc bien entendus et il m’a pris sous sa coupe et m’a montré mes premieres techniques magiques. Je suis content de l’avoir eu comme mentor car il me faisait travailler intellectuellement en me proposant des challenges magiques avec des effets à réaliser. Le tout était très stimulant. Rien ne me tombait dans les mains sans travail.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a t il freiné ?

j’aurai pu être freiné plus d’une fois à cause de blessures. Je suis en effet d’une rare maladresse en plus d’être turbulant... Pas plus tard que l’année derniere je me suis sectionné les tendons de la main droite ! Mais la magie m’a aidé et servie de réeducation. j’ai recouvré mes moyens très rapidement. Et la peur que j’ai eu de ne plus pouvoir faire de magie a decuplé ma volonté d’en profiter un max je suis maintenant inarretable ! (lol)

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Je travaille principalement pour des entreprises que cela soit en close-up ou en scéne. Mais petit à petit je commence à toucher le grand public avec je le souhaite une tournée avec mon show de grandes illusions pour bientôt.

Quelles sont les prestations de magiciens qui vous ont marquées ? Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

Fan de Juan Tamariz pour sa follie et son ingéniosité. Tous les styles de magie me branchent mais je suis beaucoup l’évolution de la grande illusion puisque c’est maintenant mon domaine de prédilection.

Citez un ou deux tours qui vous viennent à l’esprit comme les plus beaux à regarder, puis les plus beaux à pratiquer.

La lévitation de Brett Daniel avec une musique de Inxs c’est de la bombe ! Jerôme Murat, son numéro est d’une rare force ! Tous les effets me semblent beaux à présenter quand on s’est investi à fond dedans.

Quel conseil. Quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Abgnégation et surtout prendre du plaisir ; C’est la base de tout. Ne pas voir la prestation en face d’un public comme une confrontation mais comme un grand moment de plaisir. Pour moi, monter sur scène c’est comme une drogue je m’éclate comme un fou c’est un peu ma cour de récréation.

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

Quand j’ai commencé l’accès était difficile et confidentiel maintenant tout s’obtient très (trop ) facilement. Les DVD ne remplacent pas à mon sens l’aide d’un guide. Tou le monde s’intitule magicien dès qu’il connait deux tours. j’ai mis 6 ans avant de faire mon premier spectacle rémunéré (j’étais peut-être un peu lent...).

Par contre je pense que depuis quelques années la magie change, les artistes sont plus complets. Avant nous étions sauvé par les effets. Cela ne suffit plus actuellement, le public en veut plus. C’est pourquoi il est bon que notre art s’ouvre aux autres comme le théâtre, la danse. Je pense que nous sommes sur la bonne voie pour que les jeunes s’interressent de nouveau à la magie.

Quelle est l’importance de la culture dans l’approche de la magie ?

Très grande importance pour mieux appréhender les effets, les tehcniques et ainsi les comprendre.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

Je suis sportif donc j’en pratique deux heures par jour. Soit du cardio de la danse ou de la boxe. Je suis un cinéphile avertie ; fan de films fantastiques et d’horreurs... Lecteur compulsif de Mad Movie et l’écran fantastique. Je suis devenu malgré moi accroc de séries télé style The shield et Nip-tuck.

- Interview réalisée en janvier 2007.

Photos : Sambath Ouch. Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA