Artefake
Accueil du site   Dictionnaire Philosophico-Magique (E-M)

Dictionnaire Philosophico-Magique (E-M)

Extrait de la Revue L’Illusionniste N° 107 de novembre 1910.

E

Eau, n. f. — Liquide incolore, insipide et transparent qui joue un rôle important dans certaines expériences de magie, particulièrement dans le tour des poissons.

Ebène, n. m. — Bois dur et pesant, très employé dans l’art magique pour fabriquer des baguettes idem ; surtout les noires.

Eblouir, v tr. — Taper dans l’oeil du spectateur. Aucun cependant n’est encore devenu aveugle, ni même borgne.

Echec, n. m. — Insuccès. Sans éclat. Absence de reflet. Ex. : Echec et mat.

Ecot, n. m. — Partie contributive d’un membre d’une société. Ne pas confondre avec « écho » dont la répercussion se perçoit, alors que l’écot ne se perçoit pas toujours.

Effet, n. m. — Manifestation plus facile à concevoir qu’à produire.

Electricité, n. f. — Agent mystérieux, subtil et fécond qui, souvent en magie, donne à certains spectateurs la faculté d’expliquer aux autres ce qu’ils ne comprennent pas eux-mêmes.

Emblème, n. m. — Voyez : Drapeau.

Empalmer, v. tr. — Terme d’escamotage. Expression professionnelle et, quelque fois, action ministérielle ; on dit alors ; en palmer.

Enchanteur, n. m. — Magicien de chevalerie, Expression surannée. Profession désuète, très peu pratiquée de nos jours.

Enrichi, ad. q. — Rara avis.

Equivoque, n. f. — Petit procédé bien connu, très employé pour bien démontrer « qu’il n’y a pas d’erreur ».

Escamoteur, n. m. — Nous... et encore !

Estamper, v. tr. — Manifestation du genre de talent des marchands de ceintures électriques, pommade à faire pousser les cheveux, talismans, etc., etc.

Expérience, n. f. — Pratique acquise. Production d’un acte magique. Marchandise de magicien.

Extase, n. f. — Terme magnético-hypnotico- comico-magique. Voyez : Chiqué.

F

Façon, n. f. — Condition, manière, genre modalité, style et goût dont une chose est faite et qui en détermine le sens artistique ou banal.

Fakir, n. m. — Farceur exotique.

Fée, n. f. — Collègue féminin ; plutôt rare !

Ferveur, n. f. — Zèle ardent, fanatisme. Voyez F... o

Fil, n. m. — Voyez : " Cheveu ".

Fourneau, s. n. — Voyez : Gourde.

Fraude, n. f. — Délit qui doit être adroitement commis parles magiciens honnêtes.

G

Gaîté, n. f. — Assaisonnement obligatoire, mais mesuré, de toute séance de magie.

Gala, n. m. — Séance exceptionnelle et tout à fait extraordinaire... d’après l’affiche.

Galette, n. f. — Pâtisserie de porte monnaie.

Galimatias, n. m. — Genre de beauté de certains boniments.

Génie, n. m. — Talent, goût, inventions ou ingéniosités qui se manifestent, modérément, dans les concours de magie.

Gibecière, n. f. — Autrefois coulisses de la magie ambulante et de plein air.

Glace, n, f. — Ce qu’il faut, en séance, s’employer à rompre sans rien casser.

Gloire, n. f. — Cible plus facile à viser qu’à atteindre.

Gobelet, n. m. — Vase antique et sacré. Coupe symbolique. Calice enchanté. Timbale mystérieuse. Réceptacle clandestin. Emblème mystique. Enigme insondable. Aurore de la magie. Berceau de la prestidigitation. Sublimité idéale. Outil d’escamoteur, etc., etc. (N’en jetez plus).

Gordien, ad. q. — Genre de noeud qui se fait avec des cordes et qu’on défait à l’aide de ficelles. Rien d’Alexandre.

Gourde, n. f. — Celui qui est d’un avis opposé au vôtre.

Guide-âne, n. m. — Manuel de l’aspirant magicien.

H

Habileté, n. f. — Qualité physique ou morale, selon le cas. Article recommandé.

Habit, n. m. — Morceau d’étoffe façonné en forme de vêtement, et qui sert aussi bien à envelopper un artiste prestidigitateur qu’un banal ouvrier en magie.

Hareng, n. m. — Genre de poisson de mer duquel beaucoup de prestidigitateurs se payent la tête.

Histrion, n. m. — Bateleur, baladin. joueur de gobelets, escamoteur, etc.

Horoscope, n. m. — Ce qui est tiré par un individu roublard, qui dit un tas de bêtises à des gens qui ne sont pas malins.

Hypnotisme, n. m. — Action qui consiste à endormir un auditoire par l’entremise d’un opérateur qui ne dort pas et son sujet encore moins.

I

Ichtyologie, n. f. — Ce mot n’a d’autre rapport avec la magie que par le tour des poissons. L’expression est peu employée. On préfère les titres : « Bassins de Neptune » ou « Les Poissons d’or » (parce qu’ils sont rouges). On n’a pas encore employé « Expérience ichtyologique ». Tant mieux.

Idée, n. f. — Conception mentale et spontanée qui entre facilement dans le cerveau mais n’en sort pas toujours.

Illusion, n. f. — Sic vos non vobis Stà, c’est à dire : Les magiciens procurent aux autres des illusions sur lesquelles ils ne s’en font personnellement aucune.

Illusionniste, n m. — Professionnel de la magie. Titre du seul Journal Français entièrement dédié à la magie.

Illusoires, ad. pi. — Boniments, expériences Diverses, causeries de l’Illusionniste, etc., etc.

Incompréhensible, ad. — Ce qui ne se comprend pas comme : Les desseins de la Providence, les discours politiques, les explications de tours, etc.

Instruments, n. m. pi. — Outillage et matériel du magicien.

J

Jumelles, n. f. pi. — Petites boîtes rondes en métal, ainsi nommées parce qu’elles vont toujours par deux et que le public n’en voit jamais qu’une, heureusement.

K

Kabyle, n. m. — Sans connexion directe avec la magie, sauf qu’il importe que l’artiste se montre toujours aussi adroit qu’habile.

L

Lanterne, n. f. — Appareil connu en magie sous le nom de « Lanternes chinoises », avec lequel on fait un tour intitulé « Une Fête à Venise », parce que à chaque lanterne qui a oublié de s’allumer le public se gondole.

Lapin, n. m. — Mammifère rongeur qui joue parfois un rôle modeste consistant, à l’instar des lanternes, à sortir d’un chapeau dans lequel il n’est pas entré volontairement et duquel il sort généralement le dernier. Ce qui, contrairement à la légende, semble démontrer que ce n’est pas toujours le lapin qui a commencé.

Lauréat, n. — Titre pour cartes de visite.

Lucidité, n. f. — Etat singulier d’un sujet qui ne commence a voir clair que lorsqu’on lui a bandé les yeux.

M

Magie, n. f. — Art prétendu de produire des effets surnaturels par des moyens qui ne le sont pas. Les Magiciens tirent surtout leur pouvoir de la charcuterie et de la lampisterie, attendu que leur science est tout entière dans l’art de faire prendre des vessies pour des lanternes. Ce qui, du reste, n’enlève rien au talent qu’il leur faut déployer pour obtenir, avec succès, ce peu banal résultat.

Magnétisme, n. m. — Voir : Magie.

Malice, n. 1. — Contingence plus mentale que matérielle, qui n’en est pas moins, le plus souvent, cousue de fil blanc et qu’on met dans un sac.

Malin, ad. — Que celui qui ne l’est pas lève la main.

Manche, n. f. — Partie du vêtement dans laquelle le prestidigitateur passe ses bras et qui lui sont très utiles (je parle des bras), car les manches ne servent guère qu’à faire dire des bêtises aux spectateurs qui voient tout sortir de là : vases pleins d’eau ou de feu, immenses et nombreux drapeaux, lapins et autres volatiles.

Manipuler, v. tr. — Tripoter avec les mains différents objets pour les faire paraître, disparaître ou passer plus ou moins invisiblement d’un endroit à un autre, sans que le public s’aperçoive de rien ; pas même quelquefois du talent de l’opérateur.

Mèche, n. f. — En style magique, sorte de marchandise qui s’achète, au besoin, mais qu’il ne faut jamais vendre.

Médium, n.m. — Tripatouilleur d’esprits, moucheur de chandelles, marchand de ficelles, estampeur de poires, etc.

Mélanger, v. tr. — Terme de cartes. Art de tout déranger pour que ce soit bien en ordre.

Méninges, n. f. — Enveloppes membraneuses du cerveau auxquelles les magiciens s’efforcent d’éviter toute surexcitation, sur tout au moment des concours.

Muscade, n. t. — Fruit du muscadier et non du muscadin, comme on croit généralement. Sorte de condiment ou assaisonnement aromatique qui joue un rôle dans l’art culinaire, et aussi dans l’art magique, sous forme de petites boules que certains individus, appelés escamoteurs, font passer sous des espèces de moules à pâtisserie d’une forme spéciale, connues sous le nom de gobelets.

E. Raynaly

A lire :
- La suite (N-Z)

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 27 novembre 2011.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA