Artefake
Accueil du site   DEMIAN

DEMIAN

Aditya Prambudhi.

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

La magie est arrivée à moi lorsque j’ai vu les émissions de David Copperfield à la télévision locale, j’avais 6 ans.

Après cet épisode, j’ai vraiment voulu apprendre la magie. David c’est comme mon super-héros, car il peut faire des choses incroyables comme les autres super-héros ; mais lui, il est réel, pas comme Spiderman ou Batman qui sont une fiction... À ce moment-là, j’ai su que je voulais devenir un magicien, un jour.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

Cela fut très difficile pour moi d’apprendre la prestidigitation car dans mon pays, l’Indonésie, la magie n’est pas populaire.

Le premier tour que j’ai appris fut la pièce qui disparaît dans un mouchoir à l’âge de 6 ans, et j’ai continué à faire ce tour encore et toujours car personne ne pouvait m’apprendre d’autres choses. En 2001, j’ai trouvé un magasin de magie près de chez moi, et j’ai commencé à le fréquenter tous les week-ends. J’y ai rencontré beaucoup de magiciens. Ce fut le début de mon voyage magique, apprendre des routines et fréquenter également un club magique.

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

J’ai demandé à rejoindre la seule communauté magique de notre pays par l’intermédiaire d’un magicien célèbre indonésien et j’ai appris beaucoup de lui. Il m’a tout de suite dit que la magie n’est pas seulement basée sur des trucs. Il m’a aidé à construire mes propres routines, ainsi que mon premier spectacle en public à l’été 2002. Je suis devenu professionnel juste après.

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

En 2007, j’ai eu mon premier programme télévisé diffusé pendant 2 ans, qui est devenu un show complet avec le temps. Comme nous n’avons pas de théâtre pour réaliser des spectacles dans notre pays, je n’ai travaillé que sur demande ou pour des émissions télé.

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

J’aime David Copperfield, Marco Tempest, Cyril Takayama et David Blaine. Ils ont secrètement inspiré ma magie.

Quels sont les styles de magie qui vous attirent ?

L’illusionnisme a toujours été mon attrait, car j’adore les choses visuelles, la grande magie.

Mais, le public de mon pays aime la magie qui flirte avec le danger, alors en 2011, j’ai développé des illusions dangereuses pour les émissions télévisées ; pas seulement pour attirer l’attention du public, mais aussi pour déclencher des commentaires.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Je n’ai pas d’influences artistiques spécifiques, mais j’aime regarder toutes les performances exceptionnelles qui se trouvent sur You Tube, les films et aussi les émissions de télévision. Parfois, cela peut influencer ma magie et mon travail.

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Essayez de transformer les tours en expériences, car aujourd’hui, notre public est plus intelligent, Il sait ce que nous faisons, il sait que nous utilisons des trucs. Mais en transformant nos routines en une expérience, il y a de grandes chances qu’il se fasse illusionner.

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

De nos jours, la magie est incroyable, il y a beaucoup de grands penseurs et j’en ai rencontré quelque uns.

Mais, d’autre part, il existe aussi des magiciens des « médias sociaux », qui semblent incroyable dans leur vidéo, mais aucunement dans la vraie vie. Ils oublient que la vraie magie se passe dans l’esprit des spectateurs et dans leurs mains. Je souhaite juste qu’un jour ces magiciens « virtuels » connaissent le véritable « Art magique » qui doit aussi se produire dans la vraie vie !

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

Du point de vue du magicien, la magie est juste une « compétence » et il y a des tours derrière elle, mais PAS dans l’esprit des spectateurs. Nous devons donc donner cette image par ce que nous réalisons, comme un mystère, afin que le public croie aussi à cet état d’esprit.

Vos hobbies en dehors de la magie ?

J’adore faire des courts-métrages d’horreur.

Je ne sais pas pourquoi. Quand j’étais enfant, j’aimais regarder des films d’horreur, et encore maintenant, je suis un inconditionnel qui a presque tout vu !

J’ai essayé d’exprimer cette passion dans ma vie réelle en faisant des films ; mais aussi en postant des vidéos sur ma chaîne You Tube et un site web.

J’ai également introduit des éléments horribles et effrayants dans mes illusions magiques, et j’ai créé une routine appelée Le triangle des démons.

- Interview réalisée en juin 2016.

A visiter :
- Le site de Demian Aditya.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 21 août 2017.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA