Artefake
Accueil du site   DE LATORRE

DE LATORRE

Extrait de la revue L’Illusionniste, N°54 d’avril 1906.

C’est en 1894 que De Latorre débute dans la prestidigitation. Il avait alors vingt-trois ans ; étant né à Paris en 1871. C’était donc un tout jeune homme à peine sorti du service militaire. Doué d’un physique agréable et d’une élégante correction, il fut vite remarqué parmi les débutants de cette époque et très rapidement il les distança.

On peut dire de lui qu’il embrassa, avec un rare bonheur, tous les genres de la magie. En ce qui concerne les manipulations, il eut vite fait de développer l’adresse de ses doigts, les éventails, sauts de coupe compliqués, accordéons, etc. devinrent, pour lui, un jeu d’enfant.

Quand il posséda, à fond, l’art que nos voisins d’Outre-Manche appellent « léger de main », il reconnut que cela ne suffisait pas pour fixer l’attention du public II ajouta à son programme toutes les nouveautés de l’époque et s’attaqua avec acharnement à la transmission de pensée. Ce qu’il faisait, il y a dix ans, pourrait avantageusement avaliser avec les performances des voyantes du dernier bateau. II fut très heureusement seconde dans ces curieuses expériences par sa femme, qui, sous le nom de la grecque Djina, ne fit qu’accroître le succès, en apportant à ces spectacles le charme de sa grâce et le concours de sa vive intelligence.

Ayant acquis dans cette branche toutes les satisfactions désirables, il continua en d’autres genres ses tentatives artistiques, nous l’avons toujours connu poursuivant un but nouveau dès qu’il avait atteint l’objet de ses précédents désirs. Ce fut alors la magie noire qui excita son ambition, il monta ce spectacle d’une façon très amusante et l’exploita pendant deux ans, notamment au Musée Saint-Denis. Il s’attaqua ensuite aux grands trucs. On le vit présenter entre autres : la Suspension aérienne, le Sarcophage et l’Océan de Lumières ou le Bottin. Ce dernier lui valut de brillants engagements parmi lesquels l’Eldorado, le Concert-Parisien, le Pôle-Nord, le Palais de Cristal de Marseille, l’Olympia de Bordeaux, le Casino de Lyon, etc.

Comme beaucoup d’autres, il monta un théâtre forain dans lequel on voyait le cinématographe. Ce théâtre fut incendié en 1901 à Annecy. Aujourd’hui il prépare un nouveau spectacle de music-hall qu’il ne nous appartient pas de déflorer par l’énumération des merveilles qui le composeront... Commettons cependant une petite indiscrétion ; on y verra une « Arche de Noé » comme on n’en vit jamais.

J. C.

Documents : Collection Didier Morax et Akyna. Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayants-droit, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


Mise à jour effectuée le : 21 avril 2015.
MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA