Artefake
Accueil du site   Alexandre LAIGNEAU

Alexandre LAIGNEAU

Comment êtes-vous entré dans la magie ? A quand remonte votre premier déclic ?

Après avoir reçu une boite de magie à noël, puis une seconde le noël suivant, j’ai commencé à aimer la magie, à faire des tours de magie devant mes parents, ma sœur, mes grands-parents... puis chaque année j’achetais des tours de magie sur le port de Cavalaire sur Mer, ou j’ai rencontré, alors que je n’avais que 7/8ans, Jean Baptiste Chevalier qui deviendra plus tard un ami magicien.

J’ai ensuite commencé à animer les anniversaires des amis, les mariages de ma famille puis mes profs à l’école qui n’en pouvaient plus de me voir avec des cartes entre les mains à chaque heure de classe...

J’ai par la suite découvert la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs, après avoir rencontré Peter Din qui en était le président et qui m’a énormément conseillé et aider pour passer le fameux examen d’entrée. J’ai intégré le club de Paris (CMP) puis, après quelques années, je suis partis au club de Seine et Marne pour des raisons personnelles.

Quand avez-vous franchi le premier pas et comment avez-vous appris ?

J’ai par la suite décidé de créer mon propre numéro afin de commencer à me présenter sur scène dans des concours. Cela a mis près de 4 à 5ans avant que mon numéro voit vraiment le jour et avant qu’il soit présentable sur scène. Étant encore étudiant à l’époque je prenais tous les jours le RER : c’est ici que m’est venue l’idée de créer un numéro sur cet univers de la gare.

Après de nombreuses heures de répétitions et de travail, j’ai eu la chance de remporter de nombreux prix avec ce numéro ce qui m’a permis d’intégrer l’équipe de France de magie. Grâce à cette équipe mon numéro a continué de progresser d’évoluer, nous sommes vraiment bien encadré avec des metteurs en scène, des comédiens, des maquilleuses... vraiment tout ce qu’il faut pour travailler dans d’excellentes conditions. J’ai travaillé mon numéro avec de nombreuses personnes, je ne pourrais pas citer tout le monde de peur d’en oublier mais un grand merci à Thierry Schanen, Peter Din, Fabrice Roubeyrie, et tous les amis magiciens qui m’ont donné de précieux conseils sur mon jeu d’acteur, mon décors, mes effets, etc.

Aujourd’hui j’ai terminé mon BTS en communication visuel et j’ai décidé de me lancer à fond dans ma passion, et d’en faire un métier. Je suis donc intermittent du spectacle, et travail en indépendant. C’est dans mon sous-sol que je bricole, fabrique, imagine de nouveaux tours, de nouveaux décors tous les jours, toutes les nuits surtout !

J’aime créer et bricoler mon propre matériel ; c’est peux être dû à ma formation en design graphique... c’est pour cela que je suis plus attiré par la scène que le close-up. Pourtant moi qui étais un petit garçon timide, quand je suis sur scène tout cela disparaît comme par magie...

Quelles sont les personnes ou les opportunités qui vous ont aidé. A l’inverse, un évènement vous a-t-il freiné ?

Pour pouvoir progresser il faut partager, partager avec ses amis, ses proches, avec des magiciens et des « moldus », afin d’avoir de la critique, plus il y en a mieux c’est ! Au moins je peux faire le tri sur les conseils que l’on me donne, mais si une idée ne me plais pas je l’écrit sur Google drive et la sauvegarde pour ne pas l’oublier, elle me servira peut être pour une autre fois...

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Je travaille beaucoup avec Quentin, un de mes meilleurs amis du lycée et musicien à ses heures perdues, c’est lui qui compose l’intégralité de mes bandes son afin que celle-ci collent parfaitement à l’univers souhaité, mais également avec Antoine, mon technicien lumière qui se déplace à chaque représentation pour voir ce qu’il y a à changer, comment améliorer un effet, ou le mettre plus en avant grâce aux lumières. Oui pour moi la magie ce n’est pas seulement le truc mais tout ce qu’il y a autour, son, lumière, comédie...

Quelles sont les prestations de magiciens ou d’artistes qui vous ont marqué ?

De nombreux magiciens m’ont marqué, Lance Burton ou David Copperfield forcément, mais également des personnes comme Pilou ou Norbert Ferré qui étaient de vrais modèles pour moi et qui aujourd’hui sont devenus de grands copains que j’admire toujours autant.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Mes influences artistiques sont assez diverses. J’adore la musique, le théâtre et le graphisme ! Autant de sources d’inspirations que possible !

Quel conseil et quel chemin conseiller à un magicien débutant ?

Si je dois donner un conseil à un magicien « débutant » c’est Fonce ! Éclate toi, partage avec ton public, retravaille, partage, re-retravaille et ne compte pas tes heures ! Et le jour où tu en fais ton métier garde les pieds sur terre et continue de foncer, de partager et de travailler ! Aussi, n’hésites pas à faire quelques concours pour te faire connaître, montrer ton travail mais garde en en réserve... écoute la critique, mais ne l’applique pas tout le temps.

Quel regard portez-vous sur la magie actuelle ?

Aujourd’hui la magie change, les artistes aussi, tellement de monde pensent connaître « le truc » mais pour moi la magie se théâtralise de plus en plus et j’espère que cela va continuer dans ce sens. On m’a toujours dit : si tu veux un beau numéro de magie, tu dois avoir au moins 80% de théâtre et de mise en scène, le reste c’est accessoire...

Quelle est l´importance de la culture dans l´approche de la magie ?

Il ne faut pas oublier le passé, l’histoire de la magie qui est très importante pour continuer de progresser. Je suis encore jeune et j’ai encore beaucoup à apprendre mais les vieux grimoires de magie sont souvent les meilleurs... alors cultivons nous, faisant de la magie un art et remplissons toutes les salles de spectacle, de magie, de belle magie !

Vos hobbies en dehors de la magie ?

En dehors de la magie ? Je dors quelques heures, je bois et je mange... Plus sérieusement je me passionne de plus en plus pour la régie de spectacle, car sans techniciens son et lumière il n’y a pas de spectacle ! Pour moi un artiste dois être polyvalent, il doit connaître un minimum de chose sur les lights, les musiques, les normes, les lois... Je suis à la base graphiste avant d’être magicien, c’est aussi l’un de mes passe-temps : je crée mes propres supports de communication, site web, carte de visite, affiche, etc... Mais également pour de nombreuses associations et amis du spectacle ou encore l’identité visuelle de l’équipe de France de magie.

- Interview réalisée en juin 2015.

A visiter :
- Le site d’Alexandre.

A voir :
- Ses vidéos.

Tous les documents et archives sont proposés sauf avis contraire des ayant-droits, et dans ce cas seraient retirés.

Auteur : Sébastien BAZOU


MENTIONS LEGALES :

ISSN attribué par la Bibliothèque nationale de France : ISSN 2276-3341

Informations rassemblées et coordonnées à l'initiative et pour le compte de l'Association Artefake.
Ce document est déposé auprès d'une Autorité d'Horodatage Qualifiée - Certifiée ETSI & RGS

Dans le cas où malgré notre vigilance, une de nos publications porte atteinte aux droits d'auteur, merci de nous l'indiquer. Dans le cas ou cela s'avère exact, nous nous engageons sans délai à supprimer cette publication de notre site.

Artefake est une oeuvre collective créée et publiée par l'Association ARTEFAKE.
Conformément à l'article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle, l'association Artefake est titulaire des droits d'exploitation du contenu du site Artefake.com
La reproduction totale ou partielle des articles du site internet Artefake sont strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage, sauf autorisation légale ou autorisation écrite de l'association Artefake.
L'utilisation de la marque déposée Artefake est soumise à autorisation.
Les liens hypertextes pointant soit vers la page d’accueil soit vers un article particulier sont autorisés.
L’autorisation de mise en place d’un lien est valable pour tous supports, à l’exception de ceux diffusant des informations pouvant porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre. Au titre de cette autorisation, nous nous réservons un droit d’opposition.
Toute personne nommée ou désignée dans le site Artefake dispose d'un droit de réponse conformément à l'article 6 IV de la loi LCEN.
Ce droit de réponse doit être adressé par courrier recommandé à Artefake - A l'attention du Directeur de Publication - 16, rue Henri Gérard - 21121 Fontaine lès Dijon.

Directeur de la publication : Sébastien BAZOU
Président du Conseil d'Administration : Eric CONSTANT

ISSN 2276-3341 - Droits de reproduction et de diffusion réservés © Artefake 2004-2017
Artefake est une marque déposée - Site développé sous SPIP par ROUGE CEKOYA